1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Environnement
  6. /
  7. Grand Lyon : 440...

Grand Lyon : 440 000 tonnes de CO2 évitables chaque année pour les transports

Dans le cadre du  Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Lyon, le secteur des Transports-Déplacements, celui quia le moins réduit ses émissions de CO2 depuis 2000, sept action ont été identifiées

Plusieurs actions permettraient de réduire les émissions du CO2 dans le secteur des transports à hauteur  414 kT d’économies de CO2 par an.  C’est ce qui a été annoncé lors de la Conférence Energie Climat de la Métropole de Lyon qui a eu lieu récemment.

Aujourd’hui, les actions engagées en faveur des transports en commun, des modes doux et du covoiturage ont permis d’économiser 160 kT de CO2. Le développement du réseau de transports en commun a conduit à une hausse de 28% de la fréquentation depuis 2006. La pratique du vélo explose avec un trafic multiplié par deux entre 2007 et 2017 et un réseau cyclable de 770 kms avec un objectif de 1 000 kms en 2020. Les covoitureurs réguliers sont au nombre de 40 000, proches de l’objectif de 50 000 en 2020.

L’autopartage a conquis 8 000 abonnés (Citiz + Bluely). La part modale de la voiture est passée de 47,4 % en 2006 à 41,9 % en 2015. En 2016, la première station de recharge de véhicules à hydrogène a ouvert au port Édouard Herriot. Le Vaporetto relie désormais Vaise à la Confluence et Lyon City Boats dispose de 8 bateaux hybrides électrique-thermique. Dans le domaine de la logistique urbaine, la Métropole et ses partenaires, La Poste, LPA notamment développent des espaces Logistiques Urbains (ELU). Une expérimentation de livraisons nocturnes et silencieuses a débouché sur une application concrète des partenaires de cette expérimentation. Le déclassement de l’A6/A7 dont la Métropole vient de prendre la compétence sur une portion de 16 km entre Limonest au nord et Pierre-Bénite au sud ainsi que la prochaine mise en place d’une zone de faibles émissions vont aussi contribuer à l’atteinte des objectifs du PCET à l’horizon 2020.

Plusieurs mesures permettront d’aller plus loin :  poursuite du plan modes actifs; organisation de la ville pour réguler l’usage de la voiture;  optimisation de  la motorisation des véhicules particuliers; optimisation des motorisations et de l’organisation du transport de marchandises. IL faut aussi agir sur les comportements de mobilité : favoriser le report modal, créer une centrale de mobilité et optimiser les réseaux routiers, développer les usages alternatifs à la voiture individuelle (covoiturage et autopartage) et inciter au report vers les transports en commun (augmentation de 25 % de la fréquentation).

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

La Drôme en alerte sécheresse

Le département de la Drôme est placé en alerte sécheresse. Des mesures de restriction sont mises en place concernant les prélèvements et les usages non prioritaires. Le déficit cumulé des précipitations des derniers mois a fortement impacté l'état des cours...

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.