Plus de 50 000 grands barrages dans le monde

La Commission internationale des Grands Barrages réunit les spécialistes des grands barrages dans plus d’une centaine de pays. Michel de Vivo, son secrétaire général était l’invité de la Société française d’Energie Nucléaire.
Plus de 50 000 grands barrages, dont la hauteur est supérieure à 15 mètres ont été édifiés à travers le monde. La Chine a elle seule en compte 26 000 , les Etats-Unis 10 000 et l’Inde 4 600. Les grands barrages sont de types variés : barrage poids, barrages voute, et certains ouvrages atteignent des dimensions impressionnantes, l’ouvrage le plus haut ayant une hauteur de 300 mètres.

Plus d’un million de “petits barrages”  ont été édifiés, donc certains sont très anciens. Des barrages sont été édifiés pour lutter contrôle inondations, irriguer, produire de l’électricité, ou  pour de simples usages récréatifs.
La Commission internationale des Grands Barrages ( CIGB)  a été créée il y a quatre vingt dix ans ans, pour réunir les spécialistes mondiaux des barrages, afin de favoriser des échanges destinés à améliorer connaissances et techniques. L’école française des barrages, a rappelé Michel de Vivo, secrétaire général de la Commission dont le siège est à Paris, a été l’une des structures fondatrices de l’institution. Elle en reste un des animateurs. Les spécialises français des barrages demeurent  reconnus par leurs confrères plus grandes nations, Chine et Russie comprises.
Chaque année, la CIGB organise à travers le monde, visites, colloques, conférences. Elle publie aussi une dizaine d’ouvrages sur des thématiques pointues. Les technologies des barrages doivent en effet évoluer, pour tirer parti du retour d’expérience, en termes de sécurité, de connaissance géologique, de construction. Les barrages doivent aussi évoluer pour tenir compte de nouveaux besoins : stations de transfert d’énergie par pompage, respect de l’environnement.

VOIR AUSSI