Environnement

Philippe Martin à Pollutec Horizons 2013 : la France doit s’engager dans l’économie circulaire

Le salon, ouvert jusqu’au vendredi 6 décembre, réunit 1194 exposants, dont 819 exposants français. Vingt-huit pays sont représentés, la Corée étant l’invitée d’honneur. Les exposants des pays voisins de la France, en provenance d’Allemagne (71) , d’Italie (62) , de Belgique (38) et des Pays-Bas, montrent la dimension européenne de la manifestation. Les organisateurs attendent environ 25 000 visiteurs.

Pour Philippe Martin, l’ouverture de Pollutec Horizons aux questions de la Ville, de l’Hôpital, des achats responsables, montre que l’offre de produits et de services sort de la sphère strictement industrielle et technique.

Economie circulaire

” Le modèle linéraire de notre économie ” produire, consommer, jeter ” peut -et doit- évoluer vers une économie plus circulaire ” réduire, recycler, réutiliser ” en modifiant les modes de production et de consommation.  ” Pour cela, nous devons collectivement oeuvrer à refermer le cycle de vie des produits, via l’optimisation des stocks, des flux de matières, d’énergie, de déchets. L’écoconception des produits, en intégrant dès les premiers stades de production les préoccupations de durabilité, de réutilisation ou de recyclage des produits, participe à cette transition.”

Le ministre, dans l’éditorial rédigé pour Pollutec, rappelle que plus de la moitié des 34 filières de la nouvelle France industrielle concernent les éco-industries et les éco-activités.

Cette économie circulaire se déploiera dans les Régions, en charge des crédits européens du FEDER (Fonds européen pour le développement régional) en projets économiques locaux financés aussi par la Banque Publique d’Investissement (BPI) et l’Ademe.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI