Bioéconomie

Prairies fleuries : le concours s’étend au Val d’Aoste

Lundi 2 juillet, le jury du concours des prairies fleuries, co-organisé par l’Association Tarentaise Vanoise, APTV et le Parc national de la Vanoise, s’est déplacé pour la première fois dans le Parc national du Grand Paradis et ses environs immédiats,  dans les vallées de Rhêmes Notre-Dame, Valsavarenche et Cogne.

Élevage laitier, prairies naturelles et alpages, coopératives, savoir-faire fromagers l’agriculture du Val d’Aoste et de la Haute-Tarentaise ont bien des points communs. Les vaches sont de race « pie rouge », « pie noire » ou « châtaignes » donnent le lait qui permet de produire le fromage AOP Fontine
Le jury, composé d’experts français et italiens, a visité quatre prairies de fauche sous l’oeil attentif de représentants de l’APTV et des Parcs nationaux de la Vanoise et du Grand Paradis. Comme pour les cinq prairies visitées deux semaines plus tôt en Savoie, à Montvalezan, Bourg-Saint-Maurice et Sainte-Foy-Tarentaise, le jury a souligné la très grande diversité floristique de ces milieux et leur intérêt pour la production d’un foin de pays de grande qualité. Sainfoin, campanules, centaurées… la plupart des espèces du cortège de fleurs d’altitude étaient au rendez-vous !
Les partenaires italiens du concours envisagent de renouveler et d’étendre l’opération en 2016. « Départager les neuf candidats français et italiens ne sera pas une chose aisée » souligne Mauro Bassignana, membre du jury et agronome à l’Institut Agricole Régional du Val d’Aoste. Les résultats du concours seront rendu publics très prochainement.

VOIR AUSSI