Environnement

Prospective : comprendre le monde post-industriel en train d’émerger

Mardi 22 octobre la CCI Saint-Étienne-Montbrison et les sept clubs d’entreprises de la Loire proposent aux acteurs économiques de leur territoire une conférence exceptionnelle sur l’ère post-capitaliste et la société de la connaissance.

Le thème de cette conférence, « Surgissement d’un nouveau monde, l’entreprise doit s’adapter à cette nouvelle ère économique » est directement dérivé du dernier livre « Surgissement d’un nouveau monde : valeurs, vision, économie, politique tout change » du penseur belge Marc Luyckx-Ghisi.

Marc Luyckx-Ghisi , 71 ans, a eu trois vies. Il a d’abord étudié les mathématiques, la philosophie et la théologie et a été prêtre catholique jusqu’à son mariage. Il a ensuite été pendant dix ans membre de la cellule de prospective de la Commission européenne sous les présidences de Jacques Santer et Jacques Delors. Il a beaucoup travaillé sur le sens de la construction européenne dans ses dimensions éthiques, culturelles, religieuses, politiques et économiques…

Aujourd’hui auteur il décrit dans son dernier livre un changement de société mondial, rapide et profond. Il esquisse les contours d’un nouveau modèle économique post-industriel, axé sur la connaissance, le capital immatériel, les réseaux, le partage et prenant mieux en compte l’environnement et le développement soutenable.

Marc Luyckx-Ghisi démontre que notre société industrielle et moderne, celle dans laquelle nous vivons depuis quelques siècles, se meurt : notre espèce est menacée de suicide collectif ; le patriarcat, la modernité, la société industrielle et les structures pyramidales qui la caractérisaient sont en train de mourir pour la simple raison qu’ils ne nous aident plus à atteindre un avenir soutenable.

Selon le prospectiviste Europhile, nous sommes entrés, sans même parfois nous en rendre compte, dans une « société de la connaissance ». Il s’agit d’une société transmoderne, post-patriarcale, post-capitaliste, post-occidentale, porteuse de nouvelles valeurs et d’un nouveau paradigme mondial. Pour le penseur et philosophe belge, « lorsque nous sommes passés de l’agriculture à l’industrie, l’outil de production a changé : au lieu de travailler dans les champs, l’homme a commencé à travailler à l’usine. En entrant dans la société de la connaissance, l’homme ne travaille plus à l’usine, il travaille n’importe où. L’outil de production n’est plus la machine, mais le cerveau humain. Et l’homme applique de la connaissance à de la connaissance pour créer de la nouvelle connaissance… »

Cette conférence-rencontre avec un penseur original, qui tente de mettre des mots sur des changements perceptibles, encore abstraits, mais qui touchent déjà le business, est coorganisée par la CCI stéphanoise et les clubs d’entreprise de son territoire dans le cadre des manifestations de l’anniversaire des 20 ans de l’Espace Fauriel (ex site Manufrance).

Mardi 22 octobre à partir de 18 h au Centre de congrès de Saint-Étienne. Inscription : Danielle-desplanches@saint-etienne.cci.fr ; Tél. : 04 77 43 04 21

VOIR AUSSI