Science

R&D : Nouvel accord-cadre entre le CNRS et le groupe Michelin

R&D : Nouvel accord-cadre entre le CNRS et le groupe Michelin

Le CNRS et le groupe Michelin viennent de signer un nouvel accord-cadre pour renforcer leur coopération jusqu’en 2022. 

En 2012, le CNRS et le groupe Michelin avaient signé un premier accord-cadre. Il a conduit à la signature d’environ 120 contrats dont 80 de collaboration de recherche ou de prestation de service. Les domaines de recherche collaboratives CNRS/Michelin concernent particulièrement la chimie (45 % des contrats), les sciences de l’ingénierie et des systèmes (33 % des contrats) et la physique (10% des contrats).

Ce nouvel accord vient prolonger une collaboration construite depuis une quinzaine d’années autour de projets scientifiques menés avec plus de 70 laboratoires du CNRS. Près de 200 articles scientifiques communs ont été publiés sur les dix dernières années. Trois laboratoires communs de recherche ont été créés : Factolab, Simatlab et Intelligence technologique et économique mobilité Michelin.

Entré rétroactivement en vigueur le 7 septembre 2017 pour une durée de cinq ans, il intègre le retour d’expérience du premier accord signé en 2012 mais aussi l’évolution des activités de recherche du groupe Michelin vers des offres produits et services d’aide à la mobilité, des technologies de fabrication additive métallique et des travaux de recherche dans le domaine des piles à combustible à hydrogène.

VOIR AUSSI