Biotope

Refuge du Plan du Lac: mieux accueillir les personnes en situation de handicap

La découverte des milieux naturels, en montagne, doit être accessible à tous. Elle est source de sensations et d’émotions même pour des personnes en situation de handicap. La montagne, ce sont des bruits, des parfums, des odeurs, des couleurs, des lumières. La haute montagne mérite encore davantage une découverte. Mais les découvertes sont souvent difficiles, car l’accès aux refuges reste souvent limités par de nombreux obstacles.
Le Parc National de la Vanoise a entrepris d’améliorer l’accessibilité du refuge du Plan du Lac. La démarche a été couronnée par un label national Tourisme et Handicap, et par un trophée Handicap Plus de la Région Rhône-Alpes.

La mise à niveau du refuge a eu pour objectif d’améliorer l’accessibilité pour des personnes en situation de handicap moteur, en situation de handicap visuel, de handicap audit et de handicap mental.

Des panneaux plus lisibles

Pour les personnes en situation de handicap moteur, des panneaux indiquant l’entrée ont été modifiés de manière à être visibles que la porte soit ouverte ou fermée. Un cheminement avec une main courante a été aménageé autour du refuge, dont la terrasse a été allongée et dotée d’une rampe de moins de 5% afin de permettre le passage de fauteuils. La base des fenêtres a été abaissée (100 cm et non pas 110), avec des barres d’appui. Pour les portes, des rappels ont été installés de manière à faciliter la préhension. La hauteur des lavabos a été abaissée, les douches dotées d’une chaise avec une assise de 40 centimètre, des patères à 130 cm de hauteur. La salle d’animation dépourvue d’accès ne pouvait être fréquentée par les personnes à mobilité réduite : un accès a été créé.

Pour les personnes déficientes visuelles, un cheminement a été aménagé pour accéder au refuge, avec un sol contrasté en matériaux naturels. Les obstacles seront détectables avec des cannes. La signalisation extérieure est désormais bien visible avec de gros caractères, en police Arial. Le braille, utilisé pour certains tableau d’information n’a pas été généralisé. Des améliorations ont été apportées au niveau des essuies mains. Des éclairages ont été renforcés et une poutre trop basse a été modifiée.
Pour les personnes portant un handicap auditif, la signalisation a été homogénéisée et une alarme visuelle avec flash complète l’alerte sonore en cas d’incendie ou d’incident. Enfin pour les personnes handicapées mentalement, l’effort a porté sur des messages clairs, simples, rassurants, comportant des images, des pictogrammes.

Le coût des travaux est difficilement chiffrable, car les améliorations ont en partie été apportées dans la cadre de travaux de maintenance. Le Parc de la Vanoise a à présent mettre aux normes le refuge du Rosuel.

michel.deprost@enviscope.com

 

VOIR AUSSI