Construction et aménagement

Réseaux d’eau : des performances peu transparentes

Les propriétaires et exploitants de réseaux d’eau potable ont beaucoup tardé à donner des informations sur les performances de leurs installations à la base de données de l’Onsea.

©Lionel Allorge (CC BY-SA 3.0)

Les réseaux d’adduction d’eau ont des performances très variables. Les mauvais rendements tiennent le plus souvent au renouvellement trop lent des installations. Certains réseaux ont un taux de renouvellement annuel de 0,6 % alors que le double serait nécessaire pour renouveler des installations en moins d’un siècle.

Cela fait des années que la puissance publique essaie de changer cette situation. Les propriétaires de réseau, les collectivités ou syndicats des eaux, sont censés alimenter une base de données publique de l’Observatoire national des services d’eau et d’assainissement (Onsea), afin que les performances des équipements soient connues. Un tel outil est nécessaire, rappelle le Syndicat des Canalisateurs du Sud-Est, présidé par Pierre Rampa.

Des gestionnaires de réseaux trop peu réactifs

Malgré les menaces de réduction des subventions des agences de l’eau, certains propriétaires des réseaux, collectivités ou syndicats préfèrent maintenir des prix trop faibles et une qualité insuffisante plutôt qu’investir en répercutant sur la facture du consommateur une hausse raisonnable et justifiée du prix du mètre cube. Malheureusement, jusqu’ici les sanctions ne sont pas tombées.

Mais les temps semblent changer. Selon le syndicat des Canalisateurs du Sud-Est, la pression sur les propriétaires de réseaux ne peut que s’accroître pour qu’ils jouent la transparence vis-à-vis des pouvoirs publics, des agences de l’eau et des entreprises.

Il faudra peut-être aussi que les consommateurs soient mieux informés des performances du réseau qui apporte l’eau à leurs robinets, par exemple via leur facture d’eau. Si ces dernières sont parfois peu transparentes, ce n’est pas une raison pour ne pas en faire des outils de communication et de sensibilisation plus performants, estime le syndicat.

VOIR AUSSI