Énergie

Rhône-Alpes : le climat a bien commencé à se réchauffer

Le changement climatique, au cœur des négociations de la Conférence des parties Paris 2015, est aussi une réalité régionale. C’est ce que confirment les travaux menés par le service Etudes et Climatologie de la Direction interrégionale Centre-Est de Météo France.

Le changement climatique est déjà une réalité. L’analyse des observations passées, montre déjà la tendance, a expliqué ce mardi, Alain Brisson, responsable des études et de la climatologie  de Météo France Centre Est à l’occasion d’une rencontre  de l’établissement avec des clients organisée au début du mois de décembre.

A Bron, où est située la direction interrégionale, les vagues de chaleur qui étaient sporadiques avant 1975,  ont été plus nombreuses à partir de cette date et elles sont récurrentes depuis 2009. Les températures moyennes ont augmenté en été, mais aussi  dans une moindre mesure en hiver de 0,2 et °0,3 degré. L’augmentation a été plus forte dans les Alpes du Nord.

L’évolution est moins évidente pour les précipitations, qu’il s’agisse de la pluie ou de la neige. Mais les départements du sud de la Région Rhône-Alpes, la Drôme et l’Ardèche connaissent de plus en plus de périodes sèches, aussi bien pour les pluies que pour les sols, éléments fondamentaux pour l’agriculture.

Le nombre de jours où la neige couvre le sol a aussi diminué d’une manière sensible. L’observation est réalisée dans le Massif de Chartreuse, au Col de Porte (Isère) où la présence de neige au sol a reculé de 5 jours par décennie, depuis trente ans. Les périodes pendant lesquelles l’épaisseur de neige est supérieure à un mètre ont reculé de 10 jours en trente ans. Le phénomène peut se généraliser en dessous de 2000 mètres pour les sites de moyenne montagne.

VOIR AUSSI