Énergie

ROVALTAIN prépare un bilan énergétique des bâtiments du parc

Dès l’origine, le syndicat mixte Rovaltain a adopté une charte et mis en oeuvre un Système de management environnemental imposant aux investisseurs de concevoir, construire et gérer les bâtiments conformément aux 15 cibles du référentiel HQE©.


Le Syndicat poursuit la réalisation d’actions innovantes en matière d’aménagement du Parc : l’intégration des constructions à leur environnement avec le respect de 35 % de chaque lot traités en espaces verts, la hauteur et l’implantation des bâtiments favorisant leur compacité pour une meilleure gestion de l’énergie.. Le Parc poursuit aussi la promotion des énergies renouvelables avec l’édification de bâtiments performants en terme de consommation énergétique.


Rovaltain réalisera en 2009 un état des lieux détaillé des consommations énergétiques des bâtiments afin de mesurer précisément les performances des procédés mis en œuvre. Les bâtiments recourent aussi à des solutions techniques respectueuses de l’environnement comme le traitement des eaux pluviales par des noues paysagères (bassins de rétention dépol­luants), la performance du réseau d’éclairage public optimisant les consommations. Le développement des mobilités douces grâce à la proximité de la gare de Valence TGV-TER, et à l’utilisation des transports en commun depuis le centre-ville de Romans et de Valence jusqu’au site (abonnement CTAV). Pour faciliter l’accès, des cheminements piétonniers entre le Parc et la gare ont été aménagés ainsi que des pistes cyclables. Pour avoir fréquenté nous même le parc, nous pouvons cependant dire que les cheminements pour les piétons ne sont pas à la hauteur des ambitions.


Le Parc s’intéresse à la promotion de la biodiversité avec la création d’aménage­ments spéciaux pour le développement naturel de la végétation et des espèces anima­les. Les plantations de graminées, de plantes ornementales et d’arbres d’alignement sont réalisées et adaptées au sol et au climat de la région.


Rovaltain, syndicat mixte d’aménagement des agglomérations de Romans, Valence et Tain l’Hermitage, créé en 2004, regroupe 53 communes membres représentant un bassin de 203 000 habitants (45 % de la po­pulation drômoise). Ce Parc d’activités de 160 hectares, dédié aux activités tertiaires, mixtes, de formation et de recherche, accueille 61 entreprises générant près de 650 emploiw

VOIR AUSSI