Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes en tête pour exporter les solutions de la transition énergétique

Le potentiel du secteur de l’énergie en Auvergne-Rhône-Alpes a été rappelé ce lundi 10 février lors d’une rencontres des conseillers du commerce extérieur d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Auvergne-Rhône-Alpes peut être “la Région” qui apportera des solutions pour gérer la transition énergétique en France mais aussi au-delà. C’est la convection d’Henry de Malliard, président des conseillers du commerce extérieur d’Auvergne Rhône -Alpes et de Jérôme Teissier, président du comité énergie du Medef Auvergne-Rhône-Alpes, le seul comité énergie du Medef en région.

Mécanique, numérique, électricité : Auvergne-Rhône-Alpes est une grande région énergétique. Elle a été le berceau de l’hydroélectricité, le nucléaire y est fortement développé, le solaire également, avec depuis près de vingt ans l’Institut national de l’énergie solaire (CEA-Ines). Des filières industrielles ont largement prospéré, avec un tissu d’entreprises de toutes tailles, allant des multinationales, comme Schneider Electric ou Michelin, aux jeunes pousses, en passant par d’innombrables entreprises de taille intermédiaire. La densité de la recherche, de l’innovation et le rythme des créations d’entreprises mettent la région dans une position unique pour proposer des solutions au monde.

Premier région industrielle de France, première région pour la chimie, Auvergne-Rhône-Alpes a tous les atouts pour exporter les solutions adaptées à la transformation des sociétés vers une économie bas carbone, vers la neutralité. Car, Jerome Teissier et Henry de Malliard l’ont souligné, il faudra vivre en émettant moins de carbone, en économisant l’énergie, pour épargner les ressources et protéger les paysages.

VOIR AUSSI