Science

SILLAGES modélisera la dispersion atmosphérique des polluants

Des modèles de dispersion de la pollution atmosphérique fonctionnent déjà pour étudier ce phénomène à des échelles larges, pour la surveillance globale de la qualité de l’air, à l’échelle d’une région par exemple. Des besoins existent pour uneconnaissance plus fine, à une échelle locale.


C’est le créneau sur lequel se place l’entreprise SILLAGES, créée par Lionel Soulhac, enseignant chercheur au Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique, une unité de recherche de l’Ecole Centrale de Lyon qui travaille sur les turbomachines, l’acoustique, les turbulences et les écoulements complexes.


SILLAGES ne réalisera pas l’acquisition des données sur les sites. Elle intègrera ces données pour le calcul d’évolution du panache polluant pour en prévoir la dispersion. Les modèles permettront aussi de remonter à la source d’une émission polluante. La modélisation permet de prendre en compte les substances chimiques, toxiques ou non, des composants micro biologiques et même des effluents radioactifs.


Entreprises, collectivités, bureaux d’études


L’outil précis intéresse les grandes entreprises de nombreux secteurs, en particulier la chimie, pour prendre en compte des émissions potentielles sur des sites étendus. Mais des PME pourront recourir ponctuellement à l’expertise de Sillages par le biais d’un service internet sur lequel l’outil de calcul sera en permanence réactualisé.


La mise à disposition sur Internet, plus pratique, moins onéreuse, ouvre de nouveaux marchés, les collectivités, les institutions diverses, des bureaux d’études qui ont besoin d’une prestation ponctuelle plus pointue. La mise à disposition sur Internet ouvre aussi des marchés sans limitation géographique.


SILLAGES exploitera dans le cadre de licences les connaissances produites par le laboratoire de l’Ecole Centrale. L’entreprise aura quatre actionnaires, Lionel Soulhac, et Patrick Méjean, ingénieur de recherche au laboratoire, mais aussi Pierre Béal et Emmanuel Buisson, de la société NUMTECH (Clermont-Ferrand) déjà spécialisée dans la modélisation de la dispersion atmosphérique. NUMTECH étendra ainsi l’éventail de ses prestations, à côté de ses filiales CEIES (étude de l’impact sanitaire) et Weather Measures (acquisition de données météorologiques locales).


SILLAGES bénéficiera de l’appui de CREALYS, incubateur d’entreprises innovantes de Rhône-Alpes, et dustatut de lauréat du concours national d’entreprises innovantes du Ministère de la recherche, dans la catégorie Emergence. L’entreprise devait être créée dans les prochaines semaines, et être opérationnelle à l’automne. Elle est membre du pôle de compétitivité AXELERA.


michel.deprost@enviscope.com


VOIR AUSSI