Énergie

Sortir du Nucléaire demande que la France suive l’exemple de l’Allemagne

Le réseau associatif opposé au nucléaire, basé à Lyon, exige que la France ferme , comme l’Allemagne va le faire, les centrales nucléaires mises en service depuis plus de 30 ans. La chancelière Merkel a annoncé la fermeture dès ce mercredi, et pour trois mois de tous les réacteurs nucléaires allemands mis en service depuis plus de 30 ans. Les 16 réacteurs nucléaires français connectés au réseau depuis plus de 30 ans sont les réacteurs suivants : Fessenheim 1 (1977), Fessenheim 2 (1977), Bugey 2 (1978), Bugey 3 (1978), Bugey 4 (1979), Bugey 5 (1979), Tricastin 1 (1980), Tricastin 2 (1980), Tricastin 3 (1981) Gravelines 1 (1980), Gravelines 2 (1980), Gravelines 3 (1980), Dampierre 1 (1980), Dampierre 2 (1980), Dampierre 3 (1981), Saint-Laurent B1 (1981).

“Sortir du nucléaire” appelle ” les Français à se méfier “des propos rassurants de l’exécutif français sur le triple accident nucléaire majeur en cours : l’Etat français a délibérément menti sur les retombées radioactives de l’accident de Tchernobyl en France en 1986, privilégiant les intérêts économiques de son industrie nucléaire au détriment de la santé des Français“.
Le réseau associatif dénonce le fait que l’exécutif français ne remet pas en cause l’engagement dans la filière nucléaire. “ Monsieur le Président, c’est aux Français de décider si la France doit sortir du nucléaire
La sortie du nucléaire estime le Réseau, n’est pas un problème technique mais une question de volonté politique. Selon le Réseau des alternatives existent qui créeraient des centaines de milliers d’emplois. LEspagne a produit en 2010 40 % de son électricité avec des renouvelables. Un développement ambitieux de l’éolien maritime permettrait à la France de produire autant d’électricité qu’elle en consomme. ” Le potentiel d’économies d’énergie en France permettrait de fermer 27 réacteurs nucléaires d’ici 5 ans” avance même le Réseau Sortir du Nucléaire.

VOIR AUSSI