Actualités

Grand Stade à Lyon: des associations interpellent les sénateurs

Avant la discussion au Sénat, à partir du 7 juillet, de l’article 13 ter Grands Stades de la loi sur les services touristiques, l’association Déplacements Citoyens et la coordination associative CEDRUL, qui regroupe une vingtaine d’associations, s’adressent aux membres de la Haute Assemblée.


Elles demandent le retrait pur et simple de cet article toxique dans une loi qui ne concerne pas le sport.


Elles communiquent aux sénateurs leur analyse comparative multi critères de trois hypothèses de grands stades à Lyon : rénovation et agrandissement à 50000 places du stade de Gerland, construction d’un stade de 60000 places soit à Vénissieux-Le Puisoz soit à Décines.


Leur diagnostic est sans appel :


– mention Bien pour la rénovation du stade historique de Gerland


– mention Assez Bien pour la construction d’un stade au Puisoz


– note éliminatoire pour le projet O.L. Land à Décines


Le projet Décines cumule en effet les mauvaises appréciations. Il entraînerait des dépenses publiques de plus de 300 millions au profit essentiellement d’une structure privée à faible taux d’utilisation, et au détriment d’investissements véritablement d’intérêt général, utiles quotidiennement à la population. En outre, avec un bilan environnemental désastreux, il porterait préjudice aux habitants, mais aussi à l’image internationale de Lyon et de la France en terme de développement durable.



Les associations demandent aux élus du Grand Lyon d’en tirer toutes les conséquences dans les décisions qu’ils ont à prendre sur le plan local, et de remettre à l’ordre du jour l’étude comparative des hypothèses Gerland et Le Puisoz, qui n’ont fait l’objet jusqu’à aujourd’hui d’aucun débat démocratique digne de ce nom”


Le titre et le chapeau sont de la rédaction d’Enviscope.


VOIR AUSSI