Science

Stockage de l’hydrogène par l’acide formique : du CO2 stocké

Le stockage d’hydrogène par l’acide formique produit en faisant réagir l’hydrogène et le CO2, permet de  séquestrer du CO2 et de conserver l’énergie. Gábor LAURENCZY, professeur à l’Ecole Polytechnique de Lausanne, explique les recherches du laboratoire de catalyse pour l’environnement et l’énergie.

Pourquoi avoir pensé simplement à l’acide formique ?

On a surtout cherché à stocker de l’hydrogène en le faisant directement réagir avec le dioxyde de carbone relâché dans l’environnement. Ce procédé permet donc de réduire le CO2 émis dans l’environnement.

Nous avons donc pensé au Groupe de Catalyse pour l‘Energie et l’Environnement. Ce groupe, s’est intéressé à la réaction qui permet de produire de l’acide formique à partir du CO2 dégagé dans l’environnement en le faisant réagir avec de l’hydrogène. L’acide formique produit est une substance très facile à stocker, et le processus inverse, soit la décomposition de l’acide formique, permet de récupérer aisément l’hydrogène.

Qu’est ce que l’acide formique ?

C’est un acide naturel très répandu, qui est produit en grande quantité par la population mondiale de fourmis. Du côté industriel, les plus gros producteurs sont BASF, Kemira, BP qui en produit 800 000 tonnes par an, et bien d’autres groupes chimiques.

L’intérêt de ce type de stockage par rapport à d’autres types de stockage de l’hydrogène ?

Il existe des stockages d’hydrogène sous forme d’hydrure métallique. L’hydrogène peut aussi être stocké sous forme pure, soit de l’hydrogène liquéfié soit de l’hydrogène sous pression.
Le stockage de l’hydrogène sous ces formes entraine une forte dépense d’énergie soit pour sa compression dans le premier cas ou pour le maintenir à moins -250 degrés C dans le second cas. Ces procédés de stockage dégradent donc le rendement énergétique.

Le stockage d’hydrogène comprime ou liquéfié entraine aussi des problèmes de sécurité. Le risque est faible quand seulement 1% des véhicules roulent à l’hydrogène, mais il s’accroit avec la multiplication du nombre des véhicules en circulation, par exemple dans des tunnels, mais pas seulement. Et le rendement énergétique global reste faible

Les avantages de l’acide formique ?

Il permet de récupérer tout l’hydrogène, et le rendement énergétique global est de 50% (53g/l d’hydrogène, 18 g/l pour de l’hydrogène compressé à 200 bar), on se rapproche du rendement d’autres formes de stockage.

Quels sont les avantages de ce type de production ?

On utilise du CO2 qui est un gaz néfaste pour l’effet de serre et de l’hydrogène afin de produire de l’acide formique. On règle ainsi une partie des problèmes de changement climatique et on développe l’utilisation des énergies renouvelables comme le solaire et l’éolien.

Peut-on imaginer de rouler un jour à l’acide formique ?

Tout à fait, des brevets ont été publiés concernant la production d’acide formique mais également sa décomposition.

entretien réalisé par écrit par michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI