1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Énergie
  6. /
  7. Les salariés de Photowatt...

Les salariés de Photowatt mobilisés contre l’indifférence des politiques

 En visite lundi à l’usine Mérial de Bourgoin, il a été invité par SuperWatt,  le collectif de salariés de Photowatt à visiter l’usine berjallienne du premier producteur français de cellules photovoltaïques. Le ministre a expliqué avoir découvert la qualité de l’outil industriel.

Mais cela ne suffira pas à faire évoluer la situation. Les salariés de Photowatt restent dans l’incertitude. Après le placement de l’entreprise en redressement judiciaire le 4 novembre les salariés attendent la fin de la période d’observation pour qu’un repreneur se porte candidat.
Le lap de temps est court, la période peu propice à certaines décisions et surtout le dossier est complexe sur un marché mondial du photovoltaïques en développement mais aussi où l’offre de produits est excédentaire.

«  La situation actuelle de Photowatt est le reflet de toute une filière photovoltaïque en souffrance” explique le collectif Superwatt  qui souhaite sensibiliser l’opinion publique et les politiques sur la position critique dans laquelle se trouve toute la filière, et sur l’impact dévastateur que cela a sur des milliers d’emplois en France : les salariés industriels du secteur, les partenaires, les sous-traitants et l’ensemble des clients. Beaucoup de fausses idées circulent sur le photovoltaïque » explique le collectif SuperWatt.

SuperWatt poursuit «   Dans le but de donner un avenir au solaire en France, il est important d’ouvrir le débat en se basant sur des données chiffrées et vérifiées. »  Pour le collectif, de nombreuses alternatives existent afin de proposer un avenir énergétique nouveau aux générations futures, et le photovoltaïque doit y avoir toute sa place.  “Alors que se tient en ce moment le sommet de Durban pour trouver une suite au protocole de Kyoto, après la catastrophe humaine et écologique de Fukushima, on ne peut se permettre de renoncer à développer les énergies renouvelables. Les politiques français de tout bord mettent en avant les énergies renouvelables, de nombreuses promesses ont été faites, mais nous constatons aujourd’hui que peu de monde se mobilise pour sauver la filière photovoltaïque française. C’est aujourd’hui que nous devons penser notre avenir énergétique, et pourtant chaque mois la filière
photovoltaïque se meurt un peu plus.”
   Après les engagements européens de la France pour atteindre 23,5% d’énergies renouvelables dans la production énergétique en 2020, après le Grenelle de l’Environnement, à l’heure des bâtiments énergie positive et des réductions des émissions de CO2, comment la France pourrait-elle abandonner l’une de ses filières d’avenir et à fort potentiel d’emploi ? C’est la question que posent les salariés du collectif SuperWatt.

michel.deprost@envicope.com

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email