Environnement

Synchrotron de Grenoble : la BEI soutien le projet de nouvelle source à hauteur de 65 millions

Le Synchrotron de Grenoble prépare le projet ESRF-EBS (Extremely Brilliant source) qui représente un investissement de 150 millions. La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé ce matin avec l’établissement un prêt de 65 millions d’euros pour soutenir le projet. La source de rayons X permet des recherches fondamentales, mais aussi des applications pour l’industrie, et la santé.

Le contrat de financement a été signé ce vendredi  par Francesco Sette, Directeur Général de l’ESRF, Bertrand Girard, Président du Conseil de l’ESRF et Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI en charge de l’innovation, en présence de Jean-David Malo, Chef de l’unité Ingénierie financière à la direction générale de la Recherche et de l’Innovation de la Commission Européenne.

Le financement permettra de réaliser le projet ESRF-EBS (Extremely Brilliant source) qui représente un investissement de 150 millions d’euros sur la période 2015-2022. Il comprend la création d’un anneau de stockage aux propriétés inégalées qui permettront de repousser les frontières de la science des rayons X et de l’exploration de la matière et des matériaux.

L’ESRF fournira aux chercheurs et aux industriels un équipement d’excellence pour la recherche fondamentale et appliquée, avec une performance en terme de brillance 100 fois supérieure au niveau actuel. Le projet comprend un programme ambitieux d’instrumentation et une stratégie renforcée de « big data » qui permettront d’exploiter les propriétés de cette nouvelle source de lumière synchrotron extrêmement brillante.

Carlos Moedas, Commissaire européen à la recherche, à l’innovation et à la science a dit : «Cette signature renouvelle notre engagement non seulement en faveur de la recherche fondamentale, mais aussi en faveur de la santé publique, qui est un des enjeux majeurs d’Horizon 2020. » « Ce financement est un signal fort : il confirme notre engagement auprès de la recherche fondamentale mais aussi auprès d’une région dynamique qui s’investit dans la recherche et l’innovation” a poursuivi Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI.

« La signature de ce contrat avec la BEI est une reconnaissance forte pour l’ESRF et un soutien déterminant pour le projet ESRF-EBS. En créant une nouvelle source de lumière synchrotron aux propriétés inégalées, l’ESRF-EBS ouvre de nouvelles perspectives scientifiques pour l’exploration de la matière et des matériaux. Ce projet, soutenu aujourd’hui par la banque de l’Union européenne, contribuera à relever les nouveaux défis scientifiques, technologiques, économiques, et environnementaux auxquels notre société est confronté », a expliqué Francesco Sette, Directeur général de l’ESRF.

Les 21 pays partenaires de l’ESRF sont aujourd’hui mobilisés autour du projet ESRF-EBS. “Le Conseil salue la signature de cet accord de financement qui permettra de renforcer le rôle pionnier de l’ESRF et apportera, à l’Europe et aux pays partenaires de l’ESRF, un équipement d’excellence dans le domaine de la science des rayons X et de l’innovation » a ajouté Bertrand Girard.

 

 

VOIR AUSSI