Gaz et Hydrogène

TER saturés en Auvergne-Rhône-Alpes : les usagers demandent à la Région d’agir

     Les trains des TER  et Léman Express, qui transportent chaque jour 200 000 voyageurs sont de plus en plus saturés en Auvergne Rhône Alpes. Les usagers demandent à la Région d’agir rapidement.

Les usagers de  nombreux trains régionaux constatent que ces derniers sont saturés avec des compositions de rames réduites ou inadaptées. Or, le trafic augmentant, la situation s’aggrave encore cet automne, selon la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports d’Auvergne-Rhône-Alpesd.

Plusieurs situations ont été médiatisés  : malaises d’usagers en raison de l’entassement dans les trains sur la ligne Lyon – Bourg-en-Bresse,  compositions réduites sur la ligne Lyon – Grenoble, compositions inadaptées sur les lignes Lyon – Valence, Lyon – Genève,Lyon – Annecy. Sur le réseau Léman Express les usagers se plaignent de « voyager comme du bétail ». Depuis plusieurs années, la FNAUT AuRA et ses associations locales alertent sur la situation : trains trop courts, ce qui entraîne des surcharges pénibles, voire l’impossibilité de monter dans le train.

A chaque crise, SNCF Voyageurs explique que la situation est conjoncturelle, liée à des immobilisations pour pannes, mise au point de nouveaux matériels, réparations pour accidents, feuilles mortes sur les voies… Ces causes se répètent mais la situation est pire avec un manque de personnel, la radiation prématurée des rames anciennes de type Z2, qui circulaient autour de Chambéry et les opérations mi- vie du parc acquis dans les années 2000. Le nombre de trains disponibles diminue, alors que la fréquentation repart à la hausse. Pour la FNAUT AuRA, cette situation est structurelle en Auvergne-Rhône-Alpes.

      La Région rejette la responsabilité sur SNCF Voyageurs, qui doit encore faire des progrès pour les retards et les pannes. Mais l'(entreprise doit assurer le plan de transport avec des rames de capacité insuffisante mis à disposition par la Région.La Région a commandé tardivement 19 rames qui arriveront à partir de fin 2023. Mais pour la FNAUT AuRA, ‘ la Région doit réagir maintenant en louant du matériel à d’autres Régions et lançant au plus vite une nouvelle commande de trains,  l’achat de rames de très grande capacité pour les lignes les plus importantes, des compositions doublées pour accueillir l’ensemble des usagers.”

 

VOIR AUSSI