Bioéconomie

Tournesols modifiés: STOP Ambroisie dénonce des arrachages ” inacceptables”

Le 3 septembre, des ” Faucheurs volontaires” ont arraché des cultures de tourneseol modifiés au prétexte  que ces plantes sont des ” organismes génétiquement modifiés”.

Les tournesols en question, ont en effet été modifiés au niveau de leur génome pour résister à un herbicide répandu sur les cultures alors que les adventices ( ” mauvaises herbes”) sont  jeunes et peu nombreuses. Cette élimination précoce permet de réduire la concurrence créée par l’ambroisie aux cultures de tournesols. Elle permet de réduire l’importance des populations d’ambroisie source de pollens allergisants.

Des cultures de tournesols bénéfiques

L’association STOP AMBROISIE exprime ” son incompréhension devant la destruction de champs de tournesols en Isère et dans la Drôme. Pour l’association, ces ” parcelles sont bénéfiques dans la lutte contre l’ambroisie, plante allergène dont la population rhônalpine est la plus touchée.”

L’association qui est engagée depuis des années contre l’ambroisie est notamment à l’origine des plans de lutte départementaux dans la Drôme, l’Ardèche et en Isère. L’association rappelle régulièrement la responsabilité de chacun et dénonce spécifiquement la nécessité de la lutte dans les domaines privés y compris les milieux agricoles.

STOP AMBROISIE rappelle qu’elle n’hésite pas à dénoncer ” l’inertie des pouvoirs publics, ni les manquements de certains acteurs agricoles dans la lutte contre l’ambroisie – quand c’est le cas – dénonce aujourd’hui le saccage dont sont responsables les Faucheurs Volontaires.

 La situation régionale nécessite au contraire un travail coordonné. Il y a urgence. L’Observatoire Régional de la Santé conclut dans son 3° Rapport à une aggravation sans précédent de la situation des personnes allergiques au pollen d’ambroisie sur la période 2008-2011 : +70 % d’allergiques ; + 90% de frais de santé liés à l’ambroisie.

Un risque d’explosion de l’ambroisie

Le phénomène risque d’exploser et on risque de se retrouver dans le cas de la Hongrie où 50% de la population souffre de l’ambroisie. « Le saccage de ces champs par les Faucheurs Volontaires démobilise le monde agricole dans sa lutte contre l’ambroisie. Ce n’est pas acceptable pour les personnes allergiques » commente Louis Cosson, président d’honneur de STOP AMBROISIE.
STOP AMBROISIE revendique être la seule association de défense des intérêts des personnes souffrant d’allergies au pollen d’ambroisie en France. Son objectif est de sensibiliser la population, les élus et les pouvoirs publics, et de susciter des plans de lutte visant au contrôle de cette plante.
Pour en savoir plus : www.stopambroisie.com

VOIR AUSSI