Mobilité

Intercités : vers un renouvellement du matériel roulant de Paris-Clermont

Intercités : vers un renouvellement du matériel roulant de Paris-Clermont

Le gouvernement a confirmé ce vendredi un investissement de 1,5 milliard d’euros pour le renouvellement du matériel roulant sur quatre lignes Intercités dont Paris Clermont-Ferrand. Mais les lignes de nuit Paris Saint- Gervais et Paris-Bourg-Saint-Maurice devraient être ouvertes à la concurrence.

Les trains Intercités bénéficieront d’un investissement de 1,5 milliard d’euros. D’ici à 2025, le matériel roulant sera renouvelé sur quatre lignes jugées « structurantes » : Paris-Limoges-Toulouse, Paris–Clermont-Ferrand, Bordeaux-Toulouse-Marseille et Paris-Caen-Cherbourg. La question d’éventuelles suppressions de dessertes sur les Intercités de jour qui pourrait concerner Clermont-Béziers ou Clermont-Bordeaux sera tranchée d’ici au 1er juillet.

Quant aux trains de nuit la SNCF n’exploitera plus que deux lignes Paris-Briançon et Paris-Rodez-Latour-de-Carol qui ne peut pas présenter d’offre alternative de transport suffisante. L’Etat annonce son désengagement de 6 des 8 lignes existantes qui seront ouverte à la concurrent : il s’agit dans la région de Paris Bourg Saint Maurice, de Paris-Saint-Gervais-le Fayet.

Appel d’offres pour le matériel roulant entre Paris et Clermont

Pour les trois premières lignes Intercités bénéficiant d’investissement, un appel d’offres est lancé par SNCF Mobilités, mais la procédure de l’appel d’offres ne rassure pas le groupe Alstom Transport, en particulier pour plusieurs sites comme Villeurbanne. Pour les autres lignes Intercités, 34 rames neuves sont en cours d’acquisition, pour 510 millions d’euros entreront en fonction à partir de cette année. Trente  rames neuves supplémentaires seront acquises « dans le cadre du marché existant entre SNCF Mobilités et Alstom  et seront déployées à partir de 2018 ».

 

 

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI