Environnement

Trains régionaux : les Régions veulent changer l’acquisition du matériel roulant

L’association d’études sur le matériel roulant (AEMR) a été créée par les Régions Aquitaine, Bourgogne, Pays de la Loire, Picardie, Poitou- Charentes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes, le Syndicat des transports de l’Ile-de- France (STIF) et l’Association des Régions de France.
Les huit Autorités Organisatrices de Transport (AOT) régionales lancent une étude d’opportunité et de faisabilité relative à l’acquisition du matériel roulant ferroviaire.
Depuis la décentralisation des transports régionaux, les Régions et le STIF ont financé l’acquisition de plus de 2 100 trains pour près de 11 milliards d’euros. L’offre TER a augmenté de 24% et la fréquentation de plus de 55%, entre 2002 et 2012.
Les Régions ne sont pas pour l’instant propriétaires des trains qu’elles ont financés, situation qui devra être corrigée lors de l’adoption de la réforme ferroviaire par le Parlement en juin prochain.
L’étude demandée par les Régions, analysera le système d’acquisition de trains en France, le comparera avec les
modèles étrangers en Europe, et proposera des scénarii  pour rénover le processus de commande du matériel roulant.  Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes préside l’association, dont le secrétaire est Jacques AUXIETTE, Président de la Région Pays de la Loire, et  Michel NEUGNOT, Premier Vice-président de la Région Bourgogne,  trésorier.

VOIR AUSSI