Énergie

Transition énergétique territoriale: les associations nationales de collectivités font cause commune

Des élus et techniciens de collectivités ont présenté des retours d’expérience concrets que les collectivités savent valoriser les ressources énergétiques renouvelables et locales, réguler de manière optimale la distribution d’énergie sur leur territoire en cohérence avec la régulation nationale, accompagner les populations dans la maîtrise de leurs consommations, lutter contre l’augmentation des prix des énergies. Les principales associations de collectivités locales de remettre officiellement au Secrétariat général de la Transition la position commune. Seule l’Association des Maires de France, présidée par Jacques Pelissard, n’a pas signé le texte en raison des demandes de taxes nouvelles que le document met en avant.

Le document plaide pour davantage de pouvoirs et de moyens aux collectivités en matière énergétique. Il avance des propositions structurantes en vue de la future loi de programmation sur la transition énergétique s’articule autour des axes suivants :

•    Renforcer et mieux coordonner la planification énergétique territoriale
•    Développer la maîtrise de l’énergie territoriale
•    Lutter contre la précarité énergétique
•    Encourager la production d’énergies renouvelables par les collectivités territoriales
•    Renforcer le rôle d’autorité organisatrice de la distribution d’énergie dans le respect de la solidarité territoriale
•    Financer la transition énergétique territoriale

Les associations signataires veulent ” construire un nouveau modèle énergétique français fondé sur les piliers environnementaux, sociaux et économiques du développement durable.” 

VOIR AUSSI