Environnement

Pollution accidentelle à l’usine TREDI de Salaise-sur-Sanne (Isère)

Une pollution accidentelle s’est produite ce mercredi sur le site de l’usine TREDI à Salaise sur Sanne (Isère). L’entreprise a publié un communiqué pour signaler l’incident. L’information qui suit est donnée d’après le communiqué de TREDI.
Le communiqué explique qu’à 5H45, les salariés ont détecté un dégagement de fumée sur une aire de stockage réquisitionnée pour mettre en sécurité des pastilles de désinfection d’eau de piscines provenant d’un sinistre industriel.


Les salariés ont immédiatement appelé les services de secours après avoir mis en sécurité les installations. Un PC de crise a pris la direction des opérations en collaboration avec les pompiers, le sous-préfet de Vienne et la DREAL. Les services de la gendarmerie de Roussillon ont bloqué, à titre préventif, le CD 4, une des voies d’accès au site dans le cadre d’un périmètre de protection de quelques centaines de mètres.


Le panache explique le communiqué, était impressionnant. “Dès les premières minutes, des analyses de la qualité de l’air en périphérie de site ont été engagées. Aucune valeur significative n’a été établie quant à la toxicité éventuelle des dégagements. Les fumées étaient composées essentiellement de vapeur d’eau. Quelques traces d’ammoniac mesurées par les pompiers expliquent que quelques personnes aient pu être incommodées.”


Des expertises étaient en cours hier après-midi l’incident résulterait d’une réaction dégageant beaucoup de chaleur. Les produits utilisés le sont aussi par des particuliers dans le cadre du traitement de l’eau de leur piscine. Ils étaient en attente de reconditionnement. L’intervention des pompiers et de l’équipe de seconde intervention du site a permis de prendre toutes les précautions nécessaires jusqu’à l’arrêt des réactions vers10 H 00. Les résidus ont été stabilisés et ennoyés. Les eaux ont été confinées en vue d’un traitement ultérieur. Le PC de crise a levé son dispositif à 13 heures. Toutes les équipes ont su faire preuve de sang froid. Aucun intervenant ni membre du personnel n’a été exposé.


Le communiqué de l’entreprise reconnait l’aspect spectaculaire de l’incident qui a justifié toutes les mesures prises. Les produits en jeu ne présentaient pas de caractère de danger. Cet incident reste très exceptionnel. Il a permis de démontrer l’efficacité de la coordination entre les différents intervenants.


Le réseau de veille écologique de la FRAPNA , explique cett dernière, a été immédiatement averti de l’accident. L’association a pris contact avec le Directeur Scientifique du site qui a assuré que toutes les mesures de limitation de la pollution étaient mises en œuvre avec les Services de la Sécurité Civile.


VOIR AUSSI