Science

Un dirigeable électrique réussit la traversée de la Manche

A 7h30 ce mercredi, Iris Challenger 2 s’élève dans les airs du Cap Gris-Nez pour traverser au-dessus de la Manche les 40 km qui le sépare de Folkestone. Il reliera les côtes anglaises en moins de 2h30. Après une tentative en 2011, c’est une première réussie pour Iris Challenger, un dirigeable équipé de moteurs électriques. 

L’enveloppe de l’aéronef qui a une forme aplatie, plus aérodynamique, est réalisée par la société Airstar établie à Champ-près-Froges (38), dont la spécialité est la fabrication de ballons éclairants et dont Pierre Chabert est le créateur et le dirigeant. Quant aux 600 m3 d’hélium qui viennent gonfler l’enveloppe, ils sont fournis par le groupe Air Liquide, dont l’unité spécialisée dans les énergies nouvelles, Air Liquide Advanced Technologies, est installée à Sassenage (38).

Aventure humaine et laboratoire technologique

Pour les promoteurs de l’aventure, qui ont monté l’association Transocéans, il s’agissait de créer « un laboratoire en plein ciel. Lieu d’expérimentation des énergies renouvelables et support de démonstration technologique, Transocéans est un véritable laboratoire d’usage pour l’industrie et la recherche. » Leur ambition est de relever les défis éco-responsables de demain, leur choix est de promouvoir l’utilisation d’énergies propres telles que l’hélium.

François Brottes, député de l’Isère et président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, était le parrain du projet Transmanche 2013.

La Manche, la Méditerranée et l’Atlantique

Cette traversée est la première étape du projet Transocéans, qui a pour objectif de réaliser de grandes traversées, explorations et missions scientifiques en utilisant des moyens de transport propulsés par des énergies renouvelables et respectueuses de l’environnement. Sont prévues les traversées de la Méditerranée en 2015 et de l’Atlantique en 2017. Transocéans espère ainsi renouveler les exploits des pionniers de l’aéronautique avec les moyens de demain.

A PROPOS D’IRIS CHALLENGER II

Iris challenger 2 est un dirigeable lenticulaire à propulsion électrique. Il est équipé de deux moteurs de 7 KW nominaux et d’hélices de 1,30 m de diamètre. Sa vitesse de croisière est de 15 km/h et son rayon d’action de 40 km. En pointe sa puissance peut aller jusqu’à 35 KW et sa vitesse atteindre plus de 30 km/h. Construit en textile de haute qualité et en film polymère, l’enveloppe de 14 m de diamètre et 6 m de haut contient 568 m3 d’hélium lui permettant d’embarquer 2 pilotes et du matériel pour une charge totale de 200 kg. Un batterie lithium polymère, 100 A 74 V, fournit l’énergie nécessaire à l’ensemble.

Pour en savoir plus : www.transoceans.com

VOIR AUSSI