Mobilité

Un haut comité pour la qualité de service pour les Transports publics

La réduction des usages individuels de la voiture, les économies d’énergie et de moyens financiers, rendent nécéssaires des systèmes de transports publics sûrs, efficients, confortables.

C’est encore loin d’être le cas pour certains services: faible niveau d’information, mauvais climat social, absence de fiabilité, véhicules inconfortables, nuisances diverses, saleté, incivilité, bruits.

Par arrêtés du 22 février 2013, Frédéric Cuvillier, ministre chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et Benoît Hamon, ministre chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation, ont nommé les membres du Haut Comité de la qualité de service dans les transports (HCQST).

Le haut comité est présidé par Olivier Faure, député de Seine-et-Marne. Il comprendra 37 membres titulaires répartis en trois collèges : les parlementaires et représentants des collectivités publiques (12 membres), les représentants des opérateurs (10 membres), les représentants des consommateurs et usagers des transports (10 membres), auxquels s’ajoutent 5 personnalités qualifiées. Le comité regroupera les acteurs de tous les modes de transport public et régulier de voyageurs : aérien, ferroviaire, urbain, routier et maritime.

Le haut comité soit un véritable lieu de rencontres, d’échanges et de propositions afin d’améliorer la qualité de service. Le Haut Comité pourra ainsi être saisi pour avis par le ministre en charge des Transports, débattre de tous les sujets relatifs à la qualité de service et émettre des vœux et des recommandations pour l’amélioration du service rendu aux usagers et passagers. Le Haut Comité est placé auprès de l’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST).

VOIR AUSSI