Science

Un nouveau laboratoire pour les couches minces à l’Institut des Nanotechnologies de Lyon

Un nouveau laboratoire pour les couches minces à l’Institut des Nanotechnologies de Lyon

L’Institut des Nanotechnologies de Lyon a inauguré un nouveau laboratoire spécialisé dans le dépôt de couches minces par évaporation, technique qui améliore les performances de matériaux, par exemple en électronique ou pour le photovoltaïque.

Le dépôts de certains matériaux en couches très minces sur d’autres matériaux, permet de greffer des propriétés nouvelles et d’accroitre certaines de leurs performances. C’est le cas depuis longtemps avec des couches minces déposées sur le cellules de silicium utilisées pour produire de l’énergie photovoltaïque. Mais les applications des dépôts en phase vapeur sont aussi intéressants pour améliorer les performances de matériaux utilisés en électroniques, pour des transistors utilisés dans des ordinateurs. Des transistors plus performants permettent d’envisager de nouvelles formes de calcul, plus puissantes. L’amélioration des performances peut être obtenue en maitrisant ou en réduisant la consommation d’énergie.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI