Environnement

Un séisme de magnitude 2,9 dans les Alpes en Italie

Ce séisme a été détecté par les stations du réseau Sismalp jusqu’à plus de 200 km de distance dans le Massif central. Les coordonnées épicentrales correspondent au débouché du val Varraita et du val Maira des vallées qui descendent des Alpes, dans la plaine du Pô. Cette zone qui borde la plaine du Pô, au nord-ouest de Coni, est rappelle le réseau Sismalp la zone sismique la plus active des Alpes, avec une sismicité continue et très régulière.

La zone correspond à la limite entre deux plaques tectoniques: la microplaque adriatique qui porte la plaine du Pô et la mer Adriatique, et la plaque européenne. Longtemps en compression lors de la surrection des Alpes, cette limite de plaques subit actuellement une extension, comme le confirme une analyse préliminaire du mécanisme au foyer du séisme de ce matin.

Bien que s’étant produit à moins de 30 km de la frontière franco-italienne, ce séisme ne semble pas avoir été ressenti de façon marquée par la population en France. La magnitude était relativement importante. En moyenne, seuls cinq séismes par an atteignent ou dépassent la magnitude 2,9 dans le grand quart sud-est de la France. Le séisme a vraisemblablement été ressenti, selon Sismalp dans les zones frontalières de l’Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) et du Queyras (Hautes-Alpes), ainsi que dans le Mercantour (Alpes-Maritimes).

Le séisme, explique M. Thouvenot, du réseau SISMALP, a pu être ressenti pas les habitants des deux vallées qui avaient le sommeil léger, mais il n’a pas du provoquer de dégâts. IL a pu être ressenti aussi dans les vallées de l’Ubaye et de la Tinée, en France. Des témoignages seront peut être communiqués au Bureau Central de Sismologie Français ( BCSF) http://www.franceseisme.fr/ rattaché au réseau de surveillance sismologique de Strasbourg.

http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr

VOIR AUSSI