Environnement

Université d’été de l’Environnement: l’industrie doit être écologique pour être acceptée

Le développement industriel redevient une préoccupation nationale. L’écart entre la France et l’Allemagne au niveau commerce extérieur prouve qu’avec la même monnaie et dans la même mondialisation, les performances économiques peuvent être radicalement différentes selon qu’un pays a, ou non, décidé de produire et d’exporter. Et la France ne cesse se glissade vers des abysses de déficit commercial, avec depuis le début de l’année, 75 milliards d’euros, contre une prévision d’environ 50 milliards.
En France, les multiples relances de la croissance par la consommation depuis trente ans, ont laissé croire qu’il suffisait de consommer pour être riche. La vérité est qu’il faut produire pour être prospère. Encore faut-il vouloir de l’industrie.

Or l’industrie a quitté bien des territoires en France: industrie lourde, chimie, sidérurgie, construction mécanique, biens d’équipement, textile, habillement,chaussure, ameublement, etc. Des territoires se trouvent vidés d’activités de production, avec les conséquences qu’on sait pour l’emploi. L’industrie a parfois une image négative. Elle peut être dangereuse, polluante ou génératrice de nuisances, mais bien moins que le secteur des transports. Elle a réalisé des progrès énormes en matière de consommation d’énergie. Il reste à améliorer son insertion dans la société et dans l’espace.

Développer une industrie innovante

L’Université d’Eté de l’Environnement 2011 de l’APPEL permettra d’échanger sur « la manière dont il est possible de développer une industrie innovante, aux impacts limités sur l’environnement intégrée et soutenue par une gouvernance renouvelée avec les territoires »
L’Université propose jeudi 22 et vendredi 23 septembre , à l’Université Professionnelle Internationale, à Lyon Vaise, des tables rondes sur des thématiques larges et des ateliers sur des thématiques techniques et économiques précises.

Une table ronde sera consacrée aux réponses des décideurs du territoire aux attentes des éco-entreprises. Une autre permettra de comprendre comment d’autres territoires européens, la Catalogne, la Lombardie, le Base Wurtemberg
Les ateliers ( ouverts évidemment aux non adhérents) sont l’occasion pour les adhérents de l’APPEL ( 120 entreprises de Rhône-Alpes) de présenter des expériences, des compétences, de montrer concrètement le rôle des éco-entreprises dans le soutien à l’industrie. Les ateliers apportent des informations utiles aux participants. Leurs thèmes seront par exemple les suivants : maîtrise des impacts par la mesure environnementale ; planification des territoires et énergie ; construction d’un écosystème industriel moteur de l’aménagement du territoire par ll’écologie industrielle ; responsabilité sociétale des entreprises ; financements pour technologies vertes ; concertation et acceptation des risques industriels; industrie et biodiversité.

L’Université d’été de l’Environnement est donc un moment important pour favoriser le transfert de compétences et de savoir-faire sur l’ensemble des problématiques environnementales. Elle permet des échanges entre industriels, collectivités, entreprises, chercheurs et scientifiques. Elle s’est inscrite depuis dix ans en région lyonnaise dans des démarches innovantes ( évolution de la Vallée de la chimie, dynamique initiée par les pôles de compétitivité). L’industrie a déjà changé, mais le chemin n’est pas fini.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI