Énergie

Tricastin : la première cascade de centrifugeuses de Georges Besse 2 inaugurée

François Fillon et Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’AREVA, ont inauguré ce lundi à Tricastin la première cascade de centrifugeuses de l’usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse II. Implantée sur le site nucléaire du Tricastin, entre Drôme et Vaucluse, l’usine sera à terme constituée de deux unités d’enrichissement. La


première production d’uranium enrichi est prévue pour 2009 et l’usine doit atteindre sa pleine capacité en 2016, soit une production de 7,5 millions d’UTS (Unité de Travail de Séparation).




Le groupe AREVA estime que l’usine Georges Besse II lui de conforter « sa position d’acteur majeur sur le marché mondial de l’enrichissement ». AREVA fournit près d’un quart des services mondiaux dans le domaine de l’enrichissement de l’uranium, activité de prestation de service pour utilisateurs de combustible que sont les producteurs d’électricité d’origine nucléaire.


L’activité de la business unit Enrichissement consiste à augmenter la proportion d’uranium 235 se trouvant dans l’uranium naturel, en vue de fabriquer du combustible pour les réacteurs nucléaires.


L’uranium naturel contient plusieurs isotopes. L’enrichissement consiste à augmenter la proportion d’uranium 235 se trouvant dans l’uranium naturel en vue de fabriquer du combustible pour les réacteurs nucléaires. L’uranium naturel contient 0,7 % d’uranium 235. Après enrichissement, il en contient entre 3 et 5 %. L’enrichissement consiste àenrichir l’hexafluorure d’uranium obtenu à partir du minerai d’uranium.


L’enrichissement par centrifugation est une avancée technologique majeure qui améliore considéablementle bilan énergétique de l’énergie nucléaire . Il permet de consommer 50 fois moins d’électricité que l’actuel procédé de diffusion gazeuse utilisé jusque-là en France par l’usine située sur le même site du Tricastin dont les besoins absorbaient l’essentiel de la production de la centrale nucléaire EDF implantée sur le même site. L’usine Georges Besse II représente un investissements de 3 milliards d’euros. C’est l’un des investissements industriels les plus importants conduits aujourd’hui en France. Jusqu’à 1500 personnes seront mobilisées pendant 10 ans pour construire ces deux unités.


michel.deprost@enviscope.com




Pour en savoir plus http://www.areva.com/servlet/home-fr.html

VOIR AUSSI