Environnement

Première : deux abris à chauve-souris construits par ASF sur le tracé de l’A 89

La construction de l’A89 avait été fortement contestée dans son principe, puis dans des parties de son tracé. L’opposition, puis les pressions multiples ont abouti à une coopération entre la société des Autoroutes du Sud de la France ( groupe VINCI) et plusieurs associations de défense de la nature, notamment la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature).
Parmi les réalisations mises en place à l’initiative du Comité Environnement créé par ASF qui réuni les associations, figurent deux abris pour chauves souris.

« Les chauves souris sont des animaux protégés. Sur 120 espèces de mammifères en France, plus d’un tiers sont des chiroptères » explique Daniel Ariagno, de la FRAPNA. Mille espèces de chauves souris ont été répertoriées dans le monde. La région Rhône-Alpes abrite 29 espèces des 34 espèces identifiées en France, dont 12 ont été identifiées sur le tracé de l’A 89. Si le département du Rhône est dépourvu de grottes, il est riche d’anciennes mines, mais les cavités ne sont jamais aussi nombreuses pour les chauve souris.

Repérage des populations
Les chauve souris peuplent d’innombrables lieux et sont à la recherche du moindre abri pour se reproduire ou pour hiberner. Elles remplissent un rôle irremplaçable dans les milieux, en régulant les populations de certains insectes. Les naturalistes de la FRAPNA ont repéré d’abord les arbres pouvant les héberger des chauves souris sur les forêts qui allaient être détruites par le chantier. Ils ont ensuite fournis les plans d’abris aux ingénieurs d’ASF qui ont aménagés deux abris, l’un sous le viaduc de Goutte Vignole, l’autre dans la haute vallée du Boussuivre, à quelques centaines de mètres de la tête est du tunnel qui franchit la crête séparant le Rhône de la Loire.
Les abris sont composés d’éléments en béton, enterrés, qui recréent au maximum les conditions favorables aux chauves souris.
Un suivi sera assuré pour vérifier et adapter le fonctionnement des abris.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI