Énergie

A Grenoble et Lyon : Greenlys valide le potentiel des réseaux électriques intelligents

A Grenoble et Lyon : Greenlys valide le potentiel des réseaux électriques intelligents

Le démonstrateur GreenLys a montré depuis quatre ans à Grenoble et  Lyon le potentiel et parfois les limites des réseaux électriques intelligents.
Le bilan de l’expérimentateur GreenLys, lancé en 2012 à Grenoble et à Lyon a été présenté ce jeudi à Lyon. L’objectif était clair : explorer la manière dont les réseaux intelligents pourraient permettre une adaptation fine de la demande aux contraintes de réseaux électriques, de plus en plus vecteurs d’électricité renouvelable, peu stockable et peu prévisible.

Lauréat du premier programme  d’investissement d’avenir de l’Etat (PIA) confié à l’ADEME, GreenLys a réuni  cinq partenaires principaux : ERDF, ENGIE, GEG, Grenoble INP et Schneider Electric. D’autres partenaires ont soutenu le projet, Athos Worldgrid, le CEA-Liten, le CNRS EDDEN, General Electric, HESPUL (Association), Rhône-Alpes énergie Environnement (RAEE) et Réseau de Transport d’électricité. GreenLys avait été selon une étude de l’INPG classé troisième sur 169 démonstrateurs internationaux  expérimentaux de la capacité des réseaux intelligents sur l’ensemble du système électrique.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI