A Montmélian, les pelouses sèches de la Générale ne disparaitront pas

Le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie (CPNS) signale  qu’il a remis en état en association avec le Conservatoire d’Espaces Naturel (CEN) de la région Rhône-Alpes et la mairie de Montmélian, le site de la Générale sur le territoire de Montmélian ( Savoie) Après trois années de jachère, ce milieu situé au dessus de la commune de Montmélian, vient d’accueillir une dizaine d’ânes et une quarantaine de béliers de race Thones et Marteau. L’objectif est de relancer l’entretien de cette prairie sèche par un « troupeau conservatoire ».

La Générale, explique le communiqué du Conservatoire du Patrimoine Naturel de Savoie, est une pelouse sèche au pied du rebord méridional du massif des Bauges, à l’aplomb des falaises de la Roche du Guet. Les milieux se sont formés grâce à un sol pentu très drainant, à un ensoleillement exceptionnel en raison de l’exposition vers le sud et à la protection des reliefs. Des pratiques agricoles anciennes ont contribué à façonner ces prairies.

Une flore assez rare en Savoie

Les prairies conviennent à une flore et à une faune assez rare en Savoie: insectes, reptiles, oiseaux, parmi lesquelles se distinguent des espèces protégées, comme le grand nègre des bois et le bleu-nacré d’Espagne, qui sont deux papillons de jour. Ce site contribue aussi à la préservation d’un paysage diversifié et naturel apprécié par les habitants et les nombreux promeneurs.

Une trentaine de jours

La valeur écologique des pelouse dépend d’un entretien régulier par fauche ou pâturage extensif. La commune de Montmélian, propriétaire du site s’est engagée dans les années 1990, aux côtés du Conservatoire, dans un projet d’animation foncière et de restauration des pelouses.
Après un débroussaillage mécanique un agriculteur a fait paitre pendant plusieurs années des brebis et des chèvres, mais cette exploitation n’a pu être poursuivie.

Le Conservatoire régional des Espaces Naturels Rhône-Alpes a installé  une partie de ses troupeaux d’ânes et de moutons. En une  trentaine de jours, les animaux auront le temps de débroussailler pour recréer un milieu plus propice au développement des espèces de pelouses sèches.
Le Conservatoire rappelle qu’il est nécessaire de respecter le troupeau en refermant les portails et en ne laissant pas divaguer les chiens. Aussi il est formellement interdit nourrir les animaux, cela peut provoquer des risques de mort par indigestion.

CONSERVATOIRE DU PATRIMOINE NATUREL DE LA SAVOIE
Le Prieuré – BP 51
73372 Le Bourget du Lac Cedex
Tél : 04 79 25 20 32 – Fax : 04 79 25 32 26
info@patrimoine-naturel-savoie.org

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.