Infrastructures

A89 : le tunnel de Violay fermé la nuit prochaine pour une simulation d’accident

Cet exercice annuel nécessitera la fermeture de l’autoroute A89 dans les deux sens de circulation, entre les échangeurs de Balbigny (n°33) et de Tarare Ouest (n°34), ce mercredi 26 juin de 20h jusqu’à 6h le lendemain matin. Pour minimiser la gêne à la circulation, un itinéraire de déviation est mis en place :

– Pour les véhicules en provenance de Clermont-Ferrand ou de Saint-Étienne et désirant se rendre vers Lyon , un itinéraire de déviation sera mis en place à partir de l’échangeur de Balbigny (n°33), en suivant la RN82, en direction de Roanne, puis la RN7 en direction de Lyon et Tarare, jusqu’à l’échangeur de Tarare Ouest (n°34), au niveau duquel il sera possible de rejoindre l’A89. L’accès à l’aire de la Loire restera possible.

– Pour les véhicules en provenance de Lyon et désirant se rendre vers Clermont-Ferrand ou Saint-Étienne, un itinéraire de déviation sera mis en place à partir de l’échangeur de Tarare Ouest (n°34), en suivant la RN7 en direction de Roanne, puis la RN82 en direction de Balbigny. Il sera possible de rejoindre l’A89 au niveau de l’échangeur de Balbigny (n°33).

Le trafic en temps réel est accessible sur le site : http://www.vinci-autoroutes.com/fr/trafic-autoroute

 Le tunnel de Violay est un tunnel bitube de dernière génération, creusé sous les monts du Lyonnais pour permettre à la nouvelle autoroute A 89 de relier Balbigny dans la Loire à La Tour de Salvagny dans le Rhône. Il a été inauguré le 19 janvier dernier avec ce dernier tronçon de l’A89. Lorsque celle-ci, actuellement en phase de démarrage,  aura atteint son rythme de croisière, 15 000 véhicules/jour devrait le franchir quotidiennement.

Avec ses 4 kilomètres de longueur, c’est l’un des plus longs tunnels de la région Rhône-Alpes et le 8e plus long tunnel routier de France et à ce titre, sa sécurité est particulièrement surveillée par les pouvoirs publics. L’objectif de ce nouvel exercice (un premier exercice similaire de simulation d’accident de grande ampleur avait eu lieu avant sa mise en service en novembre 2012), est de tester le bon fonctionnement de la chaîne d’alerte et de commandement, ainsi que les procédures opérationnelles entre les services publics, les secours et l’exploitant. Cet exercice sera également l’occasion pour les services de secours de tester leurs procédures “tunnels”, ainsi que les transmissions radio et satellitaires.

En parallèle sera déclenché un exercice « Plan de Gestion de Trafic », dirigé par la Direction départementale des territoires de la Loire, dont l’objectif principal est de tester la chaîne d’alerte et les circuits de communication prévus dans le plan. Le Centre opérationnel départemental (COD) de la préfecture de la Loire sera activé à cette occasion. Ce COD, sous l’autorité de la Préfète, réunit des représentants de tous les services impliqués afin d’assurer leur coordination et la centralisation des communications entre l’autorité préfectorale et les acteurs de terrain.

Contacts presse

VOIR AUSSI