Haute-Loire

Allier et Loire : les débits maintenus grâce aux réserves des retenues

Les retenues réalisées dans les barrages de Naussac et Villerest permettent de maintenir les débits de l’Allier et de la Loire en période d’étiage particulièrement bas.

La fin de l’année 2016 et le premier semestre 2017 ont été marqués par un déficit pluviométrique important sur l’ensemble du bassin ligérien, à l’exception de l’amont. Cette situation a permis aux retenues de Villerest (Loire) et Naussac (Lozère) de commencer leur remplissage dès la fin de la campagne de soutien d’étiage en novembre 2016.

Ces ouvrages sont la propriété de l’’Etablissement public Loire, en charge de la gestion des ressources en eau des ouvrages de Naussac et Villerest (soutien d’étiage et écrêtement de crues), de la prévention et la réduction du risque inondation.

La retenue de Villerest a pu être remontée à un volume de 130 Mm3 dès décembre 2016, puis gérée à cote constante. La retenue de Naussac a bénéficié des apports du Chapeauroux (affluent de l’Allier) et d’un complément de pompage dans l’Allier. Cela a permis de disposer de 96 % de son volume nominal début juin 2017.

Le Comité de Gestion des Retenues de Naussac et de Villerest et des Etiages Sévères lors de sa réunion du 21 juin dernier, a retenu les objectifs de soutien d’étiage suivants :

Pour l’Allier  les débits sont les suivants : 5,5 m3/s à la confluence entre l’Allier et le Chapeauroux , 6 m3/s à Vieille Brioude et 13 m3/s à Vic le Comte. Pour la Loire les débits sont de 12 m3/s au pied du barrage de Villerest et entre 50 et 60 m3/s à Gien.

Sur l’Allier, les premiers lâchers d’eau par le barrage de Naussac ont eu lieu le 12 juin avec un débit de 1,5 m3/s. Depuis fin juin, les trois points objectifs sont assurés quotidiennement. Un lâcher maximum à 6 m3/s a été réalisé le 19 juillet, lorsque les températures ont atteint plus de 30 °c. Sur la Loire, les premières prévisions datant de juin présageaient un passage du débit à Gien en deçà de 60 m3/s dans la seconde partie du mois de juillet. Finalement des lâchers ont été nécessaires dès la mi-juillet à la fois pour le pied d’ouvrage et Gien. Compte tenu de l’état de remplissage de Naussac et de la date de début de soutien, l’objectif retenu est de 55 m3/s.

Depuis le début du soutien d’étiage, le barrage de Naussac a déstocké près de 10 millions de m3, Villerest 3,6 millions de mètres cubes.  Actuellement, leurs taux de remplissage sont respectivement de 91% et 98%. A titre indicatif,  à la même date en 2003 (étiage le plus sévère)  Naussac avait déjà déstocké 57 millions de mètres cubes  et  Villerest 52 millions de mètres cubes. En 2015 (étiage le plus long)   Naussac avait déstocké 31 Mm3, Villerest 6 Mm3.

L’ensemble des informations liées à la campagne de soutien d’étiage 2017 (évolution des débits aux différents points objectifs, consignes de lachûres aux barrages, …) est disponible sur le site etiage.eptb-loire.fr

VOIR AUSSI