Énergie

AREVA-FBFC Romans : l’Autorité note des progrès et reste vigilante

Sur le site d’AREVA FBFC à Romans-sur-Isère (Drôme) l’Autorité de Sûreté Nucléaire maintient une vigilance renforcée sur la mise en œuvre des actions prévues pour améliorer la sûreté.

Le site d’AREVA- FBCF (Franco-Belge de Combustibles (nucléaires)  fait l’objet d’une attention particulière de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) en raison d’un incident qui aurait pu générer une situation de criticité susceptible d’aboutir à une réaction nucléaire.

L’Autorité a mené du 24 au 28 novembre 2014, une inspection de revue de l’usine pour examiner le management de la sûreté et la rigueur d’exploitation. Sept inspecteurs de plusieurs divisions territoriales et directions de l’ASN, accompagnés de trois experts de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), appui scientifique et technique de l’Autorité ont réalisé l’inspection.

Les inspecteurs ont interrogé les représentants des différents échelons intervenant dans l’exploitation pour vérifier la déclinaison sur le terrain, des exigences de l’ASN en matière de sûreté. L’ASN a constaté que les ” premières actions visant à améliorer l’organisation sont en cours de déploiement, d’autres sont attendues.

Les inspecteurs ont noté ” une meilleure prise en compte de la sûreté dans les décisions prises par le management du site et le renforcement significatif des équipes sûreté, même si le déploiement de ces équipes n’est pas encore terminé. ” L’ASN rappelle qu’AREVA s’est engagé à embaucher à l’été 2015 des ingénieurs sûreté d’exploitation présents jour et nuit.

L’ASN considère que le pilotage quotidien des objectifs du site en matière de sûreté a progressé. Les recommandations du projet interne d’amélioration de la prévention du risque de criticité et leur bonne appropriation par les opérateurs de terrain sont appliquées. Une inspection sera menée d’ici un an pour vérifier la mise en œuvre des engagements de l’exploitant.

VOIR AUSSI