Construction et aménagement

Assises du Solaire Thermique, à Chambéry: la filière veut se reconstruire

 Les Assises nationales du Solaire Thermique, le 16 septembre à Chambéry, avant Eurosun 2016, feront le point sur la relance d’un secteur en recul pour la première fois depuis douze ans.En 2013, pour la première fois depuis la relance du solaire thermique en France métropolitaine en 2000, le  marché des installations  de Solaire Thermique Collectif (STColl) a  baissé de l’ordre de 22% selon Uniclima. Il avait progressé de façon continue jusqu’en 2012. Ce retournement s’explique, selon Enerplan, syndicat professionnel du solaire, ” par la moindre pénétration du STColl dans l’habitat locatif défiscalisé, et par la baisse du nombre de dossiers de demande de subvention au Fonds Chaleur de l’ADEME.”

SOCOL, communauté interprofessionnelle créée en 2009, qui compte plus de 420 membres et entend accompagner le développement du solaire thermique collectif. SOCOL, initiative portée par Enerplan avec le soutien de l’ADEME et de GrDF.

Un fort potentiel industriel

Les applications du STColl se concentrent principalement pour la production d’eau chaude sanitaire dans l’habitat collectif neuf et existant. Des installations existent aussi pour les secteurs agricoles, industriels et tertiaires mais elles sont peu répandues. Pourtant les gros consommateurs d’eau chaude à moins de 100 degrés  représentent un fort potentiel. L’intégration de la chaleur solaire au sein des réseaux de chaleur est seulement  émergente avec quelques opérations pilotes en France.

Le STColl est pourtant économiquement performant dans le cadre d’une installation optimisée. Le coût de l’ordre de 14 c€/kWh présente  un potentiel de baisse important puisque l’objectif est d’atteindre 10 à 7 c€/kWh d’ici quelques années. De nouveaux marchés s’ouvrent dans l’industrie, l’agriculture, le tertiaire, les réseaux de chaleur…  Un plan  s’appuyant notamment sur l’initiative SOCOL sera présenté aux pouvoirs publics pour une relance effective du marché de la chaleur solaire collective dès 2014.

Renforcer la filière

Pour la 2014/17, SOCOL renforcera  son caractère interprofessionnel avec une implication accrue des organisations professionnelles et des émulateurs de marché. Le but est de gagner en visibilité pour devenir la plateforme d’information de référence la chaleur solaire collective et accroître le nombre de ses membres. SOCOL initier et suivre des actions de structuration de la filière et de promotion de la chaleur solaire collective au niveau national et dans toutes les régions.

Régionalisation de SOCOL

L’initiative SOCOL se régionalise pour renforcer le développement du solaire thermique collectif au niveau des régions. En rassemblant professionnels et institutionnels au sein d’un comité de pilotage régional, la dynamique permet de dresser un diagnostic de la filière et de dégager des actions en cohérence avec le plan stratégique SOCOL national avec la DR ADEME et la Région. Des actions sont conduites pour renforcer les compétences et favoriser le développement de projets (réunions techniques à destination des bureaux d’études et installateurs, visites de sites et réunions d’information pour les professionnels de l’habitat social, des établissements de santé …).

 

VOIR AUSSI