Auvergne-Rhône-Alpes : la qualité de l’air priorité du Plan Santé-Environnement

Le troisième plan régional santé-environnement (PRSE 3) a été signé jeudi par le préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Bouillon et le directeur général de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, le Dr Jean-Yves Grall. Son objectif est de réduire efficacement les impacts des facteurs environnementaux sur la santé.

Le troisième plan régional santé-environnement (PRSE 3) vise à atténuer les inégalités territoriales de santé liées à l’environnement et réduire les surexpositions reconnues. L’Observatoire Régional de la Santé (ORS) et le CEREMA (Centre d’Etudes et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) ont dressé l’état des lieux régional de la santé et de l’environnement en 2016.

Chaque territoire comprend des risques mesurables à travers des thématiques (l’air extérieur et intérieur, eau de consommation, pesticides, pollens). Afin de réagir face à ces risques sanitaires, le PRSE 3  2017-2021 prévoit dix-neuf actions. Parmi ces dernières, le plan entend soutenir l’action locale en faveur de la qualité de l’air extérieur, contribuer à réduire les mésusages des pesticides, réduire l’exposition de la population aux pollens allergisants ou encore accompagner la mise en place de plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’alimentation en eau potable.

Des projets qui se réaliseront notamment par le développement des compétences en matière de santé-environnement et l’engagement de l’ensemble des acteurs du territoire. Un certain nombre d’outils structurants et des formations seront mis en place pour aider les collectivités locales à intégrer la santé-environnement dans leurs politiques et leurs pratiques. “Le plan régional a été construit avec de nombreux partenaires, notamment réunis lors des conférences régionales santé- environnement en janvier et septembre 2017. Ils seront régulièrement mobilisés dans le même cadre pour contribuer à sa mise en œuvre “.

VOIR AUSSI