Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes : un budget 2021 contre la pandémie et pour la relance

L’exécutif régional, dans la droite ligne des années précédentes, a fait voter un budget maîtrisant les dépenses de fonctionnement, pour mieux investir dans la lutte contre la pandémie et pour la relance de l’économie.

Le budget 2021 d’Auvergne-Rhône-Alpes sera « plus que jamais mis au service de la lutte contre la crise sanitaire et économique, a annoncé Laurent Wauquiez. ©Région AuRA

Le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a été réuni le 14 décembre, pour une séance plénière tenue en visioconférence. Seul le président Laurent Wauquiez était présent à la tribune de l’assemblée sur laquelle était braquée la caméra permettant la retransmission vers les conseillères et conseillers demeurés dans leur territoires.

Le budget 2021 d’Auvergne-Rhône-Alpes sera « plus que jamais mis au service de la lutte contre la crise sanitaire et économique, a annoncé Laurent Wauquiez. En 2021 la région prendra pleinement ses responsabilités et mobilisera tous les moyens nécessaires à la protection de ses habitants et de ses entreprises. »

Laurent Wauquiez a insisté de nouveau pour le dernier budget du mandat « sur la bonne gestion et les économies dégagées qui permettent à la région de disposer de marges de manœuvre et d’une capacité d’action solide pour affronter la crise sanitaire et économique issue de la pandémie de Covid-19 ». Les dépenses de fonctionnement ont été maîtrisées en 2020, malgré la crise sanitaire, les charges de fonctionnement ont été également tenues.

Des économies de fonctionnement en progression

L’exécutif met en avant des économies budgétaires inédites, chiffrées à 1,3 Md€ d’économies cumulées en fonctionnement depuis le début du mandat. Les capacités d’autofinancement sont « totalement restaurées. Malgré la crise et les pertes de recettes fiscales en résultant, ce niveau d’autofinancement devrait être très élevé. Priorité absolue de la Région, l’investissement atteint des records. Le seuil de 1,2 milliard d’euros d’investissement sera franchi. »

Moins de frais financiers

Ces résultats sont obtenus en maîtrisant le recours aux emprunts. Le budget est ainsi équilibré sans dégradation des ratios financiers, avec une inscription d’emprunt en légère baisse de 4 millions d’euros. Fin 2020, la capacité de désendettement doit être maintenue proche de 3,5 années, la collectivité étant capable de payer ses dettes en trois années et demie. « Ces résultats sont obtenus en baissant la fiscalité des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes. Une bonne gestion saluée par l’agence Standard & Poor’s ». L’agence de notation Standard & Poor’s attribue une qualité de crédit intrinsèque «AA+», supérieure à celle de l’État français. Les 123 millions d’euros d’économies de frais financiers représentent l’équivalent de la rénovation de 6 lycées.

Pour 2021 le budget global s’établira à de 4,859 milliards d’euros. Les équilibres traduisent les priorités de la mandature : stabilisation des dépenses de fonctionnement, renforcement de l’épargne brute budgétaire prévisionnelle à un niveau de 647 millions d’euros. Cette épargne sera réinjectée directement et exclusivement en section d’investissement, pour financer un volume de projets qui atteignent un niveau inédit de 1,259 milliard d’euros en inscriptions budgétaires.

 

 


VOIR AUSSI