Environnement

Bassin Loire Bretagne : un retard important pour le bon état écologique des cours d’eau

Le CESER Rhône-Alpes a adapté son avis sur le projet de Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux pour le Bassin Loire-Bretagne, un bassin où l’amélioration de la qualité des cours d’eau est en retard par rapport aux objectifs européens.

Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux ( SDAGE) pour le Bassin Loire-Bretagne, doit permettre de planifier les actions à engager pour améliorer la qualité de la ressource en eau, dans  le plus grand bassin hydrographique de France.

Alors que le bassin Rhône-Méditerranée est en retard sur les objectifs d’amélioration fixés par la Directive cadre européenne , le bassin Loire Bretagne accuse un retard encore plus important. En 2011, seuls 30% des cours d’eau du bassin présentaient un bon état écologique.  La situation est  relativement meilleure dans les têtes de bassin, en particulier dans les bassins situés en Rhône-Alpes comme la haute vallée de la Loire. Elle est nettement moins bonne dans les bassins de l’aval notamment en raison des effets de l’agriculture..

Pourtant l’objecti affiché par le SDAGE ( 2016-2021) est ambiieux, avec 70% des cours d’eau qui devraient présenter un bon état écologique.  Le CESER , rappelle le rapporteur, Georges Erome, s’inquiète du risque de non atteinte des objectif pour cette échéance et même pour 2027.

VOIR AUSSI