Biomasse / Déchets

Biomines piloté par IFPEN cherche des bactéries pour les biocarburants

Le projet Biomines a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets “Bio-Matières et Energies” de l’ANR (Agence nationale de la recherche). Biomines vise à explorer la biodiversité microbienne dans le but de développer un procédé dit “consolidated bioprocessing (CBP)” pour la production de biocarburants.

Un micro-organisme unique

 La transformation biochimique de la biomasse lignocellulosique en biocarburants nécessite la transformation  de la cellulose en sucre à l’aide d’enzymes puis la conversion du glucose en alcool grâce à des levures. Le CBP vise la réalisation de ces deux réactions par le même microorganisme. 

Certains microorganismes permettant d’obtenir ces résulttats ont déjà été identifiés mais aucun biocatalyseur n’apparait assez performant pour un procédé CBP industriel viable. Biomines permettra d’isoler des microorganismes et des enzymes à partir d’environnements adaptés spécifiques. Biomines étudiera des microflores issues de sols ou de composts enrichies par culture sur des substrats lignocellulosiques, tels que la paille, le peuplier prétraité ou encore des résidus d’hydrolyse.

Par la voie métagénomique

Biomines recherchera aussi de nouvelles enzymes de dégradation de la biomasse plus performantes que celles actuellement connues, grâce à la métagénomique. Cette technique consiste à séquencer l’ADN de l’ensemble des micro-organismes présents dans l’environnement étudié, en s’affranchissant des étapes d’isolement et de culture des souches.

Biomines est piloté par le département Biotechnologie d’IFP Energies nouvelles (IFPEN) et rassemble deux partenaires, Unités de recherche du CNRS : l’AFMB (“Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques”) et le “Laboratoire de Chimie Bactérienne”.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI