Énergie

Chantier Romanche Gavet d’EDF: les nuisances seront limitées

Les chantiers de l’aménagement hydroélectrique Romanche Gavet entraîneront une augmentation du trafic routier dans un secteur où les voies sont parfois étroites, et surtout surchargées ( en périodes de vacances, pendant les week-end). Il a été indispensable, explique EDF, de concevoir un aménagement pour accéder aux ouvrages (intersections avec la RD 1091). La majeure partie de ces travaux a été réalisée par anticipation en 2009.
Aucune perturbation du trafic sur la RD 1091 n’est prévue puisque les accès aux zones de chantier ne dépendent pas de cet axe routier. Il n’y aura donc pas de circulation alternée sur cette route principale reliant Grenoble à Bourg d’Oisans.
Le trafic du personnel depuis les lieux d’hébergement jusqu’aux différentes zones de travaux sera variable au cours des différentes périodes de chantier. Des parkings permettant d’accueillir les véhicules du personnel à proximité des chantiers sont prévus.
Le transport des matériaux et matériels provoquera une augmentation du trafic dont le volume sera supporté sans difficulté par les infrastructures actuelles ou à construire. Le transport lié à la mise en dépôt des matériaux extraits de la montagne sera contenu au niveau des zones de chantier, les zones de dépôt étant implantées près des points d’extraction et accessibles par des voies indépendantes du réseau routier public.

Les impacts sonores

EDF respectera la réglementation générale et particulière et mettra tout en oeuvre pour limiter la gène occasionnée par les chantiers. Le risque de gène pour les habitants sera minoré d’autant que les habitations ne se trouvent pas à proximité immédiate des zones de chantier.
Pour le chantier de Livet, aucune habitation n’est présente à proximité du site. La zone de travaux de Gavet se situe dans un environnement très industriel. Les impacts sonores liés au chantier resteront donc limités.
Pour le chantier du Ponant, des mesures spécifiques seront prises pour limiter les impacts sonores comme la limitation des activités nocturnes (la mise en dépôt des matériaux extraits n’est pas autorisée la nuit) et l’équipement de silencieux sur les ventilateurs de galerie.

Le risque de poussière est limité à la circulation des engins de chantier sur les pistes aux abords des zones de travaux. Afin de réduire les émissions de poussière, EDF a demandé aux entreprises de procéder au balayage préventif des routes d’accès, à l’arrosage des pistes en période sèche et à la pose d’enrobé. D’une manière générale, les effets négatifs des chantiers sur la qualité de l’air resteront très faibles et ponctuels. Les installations de chantier ont été positionnées à des endroits stratégiques de manière à limiter au
maximum les incidences vis-à-vis des riverains. Les zones de trafic sont prévues au plus près des zones de chantier et dans des secteurs où il y aura peu de nuisances.
( D’après le communiqué d’EDF)

VOIR AUSSI