Environnement

Ouverture de la chasse: les accidents diminuent et la sécurité se renforce

La sécurité sera encore renforcée cette année pour la pratique de la chasse dont l’ouverture générale aura lieu dimanche 9 septembre au matin. Plusieurs mesures intégrées depuis quelques années dans l’organisation des battues, sont désormais imposées par les arrêtés préfectoraux. ” Le port d’un gilet orange fluo, la tenue d’un carnet de battue, la signalisation des battues, la déignation d’un responsable de la chasse, sont pratiquées depuis plusieurs années, c’est une bonne chose d’aller plus loin. Le non respect sera désormais une contrvention” explique Charles Julian, Directeur de la Fédération des Chasseurs du Rhône.

La sécurité est au coeur des critiques exprimées chaque année par les opposants à la chasse, qui dénoncent des pratiques insuffisamment encadrées. Les critiques sont d’autant plus fortes et justifiées lors que les vicitmes sont des non-chasseurs: randonneurs, ramasseurs de champignons, cyclistes, etc.

Moins d’accidents en 2011-2011

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ( ONCFS) rapporte que pour la saison 2011/2012, le nombre total d’accidents s’élève à 143 avec une légère remontée : 131 en 2010/2011, 174 en 2009/2010. Pour la troisième année consécutive des accidents mortels reculent : 16 contre 18 en 2010-2011, 19 en 2009/2010 et 22 en 2008/2009.

La Fédération Nationale des Chasseurs relativise ces données sur des accidents et des morts d’autant plus choquants qu’ils sont provoqués par des armes. Les accidents apportent évidemment un argument supplémentaires aux opposants. Les sports de montagne, rappelle la Fédération, provoquent  2 000 accidents dont 20 mortels chaque année, alors que la natation provoquerait 1400 accidents dont 450 noyades fatales.

90% des cas les chasseurs eux-mêmes

Dans 90% des cas les chasseurs eux-mêmes ou les personnes participant à l’action de chasse, sont les victimes. Les victimes relevant de l’auto-accident représentent 31% des chasseurs.  Les non-chasseurs ne représentent que 10% des victimes. Parmi les victimes, la baisse spectaculaire des accompagnateurs non chasseurs qui représentent 4% des victimes contre 15 % la saison précédente.  Trente huit pour cent des accidents sont légers, 49% sont graves, 13% mortels.

Surtout la chasse au grand gibier

La chasse du grand gibier (sanglier, cerf, chevreuil…) est le cadre de 53 % des accidents, celle du petit gibier de 47 %. Sur ces trois dernières saisons, la chasse du sanglier représente 70 % des accidents de la chasse du grand gibier contre 25% pour le chevreuil et 5% pour le cerf. La chasse du gibier à plume demeure plus accidentogène que celle du gibier à poil (62 % contre 38%).

L’ONCFS estime que deux points à surveiller:

Mauvaise manipulation des armes

– La hausse des auto-accidents en action de chasse, constatée depuis trois ans, se confirme pour la saison écoulée. Dans 55% des cas, ces auto-accidents sont liés à une mauvaise manipulation de l’arme ou à une chute avec l’arme chargée.
Les efforts de formation par le réseau Sécurité à la chasse seront accentués sur ce point.
 

Non respect de l’angle de 30 degrés est une faute

– Les chasseurs d’une battue doivent absolument tirer dans l’angle de 30 degrés formé devant eux quand ils tournent le dos  à la traque ( les chasseurs qui rabattent le gibier) . Ils doivent éviter de tirer dans des directions proches des directions où peuvent se trouver d’autres chasseurs de la traque. Un chasseur qui n’a pas respecté cette règle voit sa responsabilité engagée. Le non-respect de l’angle de 30° représente 38% des accidents mortels sur les trois dernières années. Le non-respect de l’angle des 30° lors d’un tir, est à l’origine de 111 accidents en 3 ans, dont 20 mortels.

 

La formation et la sensibilisation à la sécurité demeurent les priorités absolues du monde de la chasse. Le Petit Livre vert 2012 réalisé en collaboration entre l’ONCFS et la FNC, diffusé à 1.500.000 ex et remis à chaque chasseur lors de la validation annuelle de son permis, y est entièrement consacré cette année.
michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI