Construction et aménagement

Chimie; le centre de formation de Saint-Fons entièrement rénové pour économiser l’énergie

Le pôle de formation de Saint-Fons comporte trois bâtiment, un batiment neuf, et deux bâtiments plus anciens.

Pour le nouveau bâtiment achevé en novembre 2010, les objectifs de consommation d’énergie de cette construction passive ont été fixés à 15 kWh/m²/an pour le chauffage et d’eau chaude sanitaire. Le bâtiment abrite essentiellement les bureaux du personnel et des salles de formation. Il a été conçu pour avoir un impact environnemental minimum et répondre aux exigences des bâtiments passifs correspondant à la Réglementation Thermique 2020.

Le principe général de construction a consisté à isoler le sol, à couler une dalle sur siporex et sans pont thermique sur celui-ci, à monter les poteaux, à couler une seconde dalle puis envelopper les façades par une ossature bois assurant une isolation totale. L’isolation thermique est renforcée par des façades performantes : les facultés isolantes des façades à ossature bois sont optimisées par la ouate de cellulose.

Amortissement en une dizaine d’années

L’inertie thermique est assurée par les planchers, les plafonds, et les murs porteurs situés au centre du bâtiment en béton d’une épaisseur importante. La première dalle est entièrement isolée du sol pour éviter tout pont thermique. L’étanchéité à l’air est maximale. Les châssis double et triple vitrages permettent de bénéficier du soleil en dehors de la période estivale.L’occultation automatique des façades vitrées par des brise-soleil offre un meilleur confort thermique en saison chaude. Une ventilation double flux utilise la géothermie et permet la récupération des calories.
Une cuve de rétention de 35 m3 permet la récupération de l’eau de pluie pour générer un déphasage et le contrôle du débit
d’évacuation des eaux pluviales vers le réseau. L’utilisation de l’eau chaude sanitaire (ECS) a été limitée. Tous les éclairages sont temporisés sur la présence et s’éteignent rapidement en cas d’absence de passage. L’éclairage se module également en fonction de la lumière externe dans les bureaux. Le surcoût engendré d’environ 15% par rapport à une construction classique sera amorti en une
dizaine d’années.


Des bâtiments anciens réhabilités

Les bâtiments Sud et Nord dédiés à la formation sur équipements des apprentis et des salariés ont subi aussi une profonde transformation. Le bâtiment Nord a été édifié en 1961 avec la création du centre de formation et le bâtiment Sud a été construit en 1987.
Outre la dépose de sols, de cloisonnements, de faux-plafonds, la création de salles de cours neuves et la mise aux normes électriques, les bâtiments bénéficient d’une amélioration de l’isolation thermique.
Le bâtiment Sud a bénéficié des travaux suivants: doublage des façades par une isolation extérieure et changement des châssis extérieurs, amélioration de l’isolation en toiture, reprise de l’étanchéité, et finition par peinture, réfléchissante permettant de diminuer le rayonnement thermique de 30%. Ce procédé met en oeuvre une innovation ayant reçu le Prix Potier 2010. Le bâtiment bénéficie de la mise en place de brise-soleils en façade sud qui porteront des panneaux photovoltaïques en casquette. Un système de récupération des calories sur la ventilation a été mis en place. L’objectif est de réduire de 30 à 40% la facture énergétique.
Le bâtiment Nord bénéficie d’un doublage des façades par une isolation extérieure et le changement des châssis extérieurs à
l’ouest et à l’est. Un système de récupération des calories sur la ventilation a été installé. L’objectif est de réduire de 20 à 25% la facture énergétique.
Des capteurs ont été placés dans ces deux bâtiments afin de gérer au mieux les dépenses énergétiques et il sera demandé aux apprenants de traiter ces mesures lors de séances de travaux pratiques.

Né il y a 60 ans de la volonté d’industriels de la chimie pour former leurs opérateurs, INTERFORA est aujourd’hui un acteur conseil-formation pour les industries de procédés. En complément de l’activité historique liée au développement des compétences des ressources de productions des industries de procédés, l’hygiène, la sécurité, l’environnement (HSE), le management
sont les axes majeurs qui composent l’ensemble de l’offre d’INTERFORA : ingénierie de projet, de
formation, formations diplomantes et thématiques, conception de modules pédagogiques innovants,
accompagnement du changement. Service associé de l’Union des Industries Chimiques Rhône Alpes, INTERFORA compte des clients dans la France entière ainsi qu’en Europe (Belgique, Espagne). Parmi eux, des groupes industriels comme
Arkema, BASF, Michelin, Rhodia, … mais aussi de nombreuses PME.

Le Centre de Formation par Apprentissage IFAIP pilote l’évolution et la cohérence de l’offre de formation en apprentissage dans le supérieur en Rhône Alpes pour la chimie et les industries de procédés. Le CFA, dit hors murs, fédère un réseau d’établissements partenaires publics et privés, lycées, écoles, IUT, universités et prépare aux métiers de techniciens et d’ingénieurs. Il propose une offre de formation complémentaire à celle du CFA INTERFORA Alternatives.

Le pôle Interfora/IFAIP, comprenant à la fois des activités d’apprentissage et des activités de formation continue et conseil, a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 5,7 millions d’euros (2,4 millions de CA pour la partie conseil et formation continue). Le pôle a formé plus de 9000 apprenants et compte 50 collaborateurs.

VOIR AUSSI