Bioéconomie

Chrysomèle du maïs: une campagne de traitements aériens en vue

Le Groupement de Défense Sanitaire Apicole de l’isère à signalé à ses adhérents qu’il a été informé par la Direction Régionale de l’Alimenation, de l’Agriculture et de la Forêt de Rhône-Alpes de prochaines campagnes de traitement contre la chrysomèle de mâis, qui pourraient débuter une dizaine de jours avant la floraison de la plante.


Les zones qui pourraient être traitées en cas de piégeage positif se trouvent au sud est de Lyon, dans le secteur de Vénissieux.


L’administration a informé les apiculteurs qui ont déclaré des ruchers à la Direction départementale de l’Agriculture et de la Forêt de leur département. Les apiculteurs sont invités à entrer en contact avec les agriculteurs de leur secteur pour connaitre les conditions des traitements annoncés. Les apiculteurs doivent aussi se préparer à déplacer leurs ruchers, ce qui représente un travail très important: manutention, transport, réinstallation des colonies. Il faut aussi que les apiculteurs aient trouvé des zones d’hébergement temporaire des colonies d’abeilles pour cette transhumance inhabituelle et forcée.


Tous les apiculteurs risquent de ne pas être informés. En effet, l’activité compte de nombreux amateurs qui ne sont pas forcément sensibilisés et de nombreux apiculteurs ne sont pas connus de l’adminstration depuis la fin de l’obligation de déclaration décidée il y a quelques années.


Ces pourquoi des alternatives à la lutte contre la chrysomèle, du moins des méthodes de prévention comme l’espacement des cultures de maïs, sont préconisées, afin tout simplement d’interrompre le cycle de reproduction de l’espèce.


michel.deprost@enviscope.com




VOIR AUSSI