Environnement

Déchets du BTP: 62% de valorisation en Rhône-Alpes

Les professionnels des granulats n’ont pas commencé hier à recycler des matériaux. Cette activité circulaire a été lancée il y a plus de vingt ans par l’Union nationale de Producteurs de granulat à la recherche de matériaux qui économise le ressources naturelle.

C’est pourtant la première fois qu’une étude complète a été réalisée à l’échelle d’une région pour connaitre la filière. La Cellule Economique Rhône-Alpes ( CERA, 1)  a enqueté auprès des entreprises régionales du secteur.

Le gisement de déchets produits chaque année par les entreprises du bâtiment et des travaux publics dans la région Rhône-Alpes s’élève à 20,9 millions de tonnes.  Les travaux publics sont le plus gros producteur avec 17,1 millions de tonnes, devant les déchets de démolition des bâtiments, 2,3 millions de tonnes. Les déchets de chantiers représentent, hors démolition, 1,5 million de tonnes.

L’essentiel des déchets accueuilli en centre spécialisé

L’essentiel des déchets est accueilli dans des installations : 14,2 millions de tonnes sont reçues dans des installations adaptées au déchets du secteur, mais 400 000 tonnes sont envoyées dans des installations non spécifiques. Cinq cent mille tonnes sont réémployées par les entreprises sans passage ou traitement dans une installation spécialisée. Et 1,2 million de tonnes s’évanouissent dans la nature.

Les gros chantiers sont suivis et les déchets suivent des filières mais les chantiers diffus donnent lieu à des dépots sauvages” explique un responsable de l’Union des Producteurs de Grnault de Rhône-Alpes. Le tri sur les chantiers, la traçabilité, les contrôles de l’administration ne sont pas encore asse nombreux.

Sur les 14, 2 millions de tonnes envoyées dans des installations spécialisées, 1 million forme un stock tampon, et 1,7 million de tonnes de déchets ultimes non récupérables sont stockées dans des décharges de classe 2.

Réaménagement de carrière et recyclage pour d’autres usages

1,6 milion sont  réutilisés sur de nouveaux projets sans traitement. Ce sont 4,2 milions de tonnes qui sont valorisés pour le réaménagement de carrière. C’est le cas sur le site Perrier, route de Corbas, à Mions ( Rhône) , où l’exploitation des granulats naturels crée des vides et rend nécessaire le comblement du site, l’installation d’une couche de terre agricole.

Ce sont 5,4 millions de tonnes qui sont recyclées ou valorisées avec un usage nouveau après transformation.  Il s’agit d’une valorisation matière ( récupération des métaux) valorisation énergétique pour le bois, ou utilisation en centrale d’enrobage pour des enrobés.

michel.deprost@enviscope.com

1) Cellule réunissant la DREAL et les Organisation profesionnelles du bâtiment.

VOIR AUSSI