1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Savoie Technolac et l’Ines...

Savoie Technolac et l’Ines vont développer le solaire marocain

Le Pôle savoyard d’excellence énergie et réseaux et l’Institut National de l’Energie Solaire (Ines) ont signé le 18 octobre dernier avec la Masen, l’Agence marocaine de l’énergie solaire, une convention pour trois ans, qui ouvre aux entreprises françaises des perspectives de développement au Maroc. Celui-ci prévoit d’installer une puissance d’énergie solaire de 2 000 MW d’ici 2020.

La convention a été signée dans le cadre du premier Morocco Solar Festival, qui s’est tenu du 17 au 19 octobre à Ouarzazate. Le sénateur Jean-Pierre Vial (2e à G sur la photo) participait à ce festival marqué par la présence de Hakima El Haite, ministre déléguée à l’Environnement au Maroc, du gouverneur de la région d’Ouarzazate et du maire de cette ville. [Photo DR]
La convention a été signée dans le cadre du premier Morocco Solar Festival, qui s’est tenu du 17 au 19 octobre à Ouarzazate, auquel le sénateur Vial participait, ici derrière la ministre déléguée à l’Environnement au Maroc, Hakima El Haite. [Photo DR]

Mustapha Bakkoury, président de la Moroccan Agency for Solar Energy (Masen), société marocaine d’Etat porteuse du Plan solaire marocain, a signé le 18 octobre dernier, à Ouarzazate dans le sud du Maroc, une convention avec ses partenaires français, le pôle d’excellence énergie et réseaux Savoie Technolac et l’Ines Formation et Evaluation. Ceux-ci étaient représentés par le sénateur Jean-Pierre Vial, président de Savoie Technolac et Christian Schaeffer, directeur de la plateforme Ines Formation et Evaluation.

Cette convention, d’une durée de trois ans, prévoit l’accompagnement du premier Cluster solaire marocain rassemblant les acteurs de l’énergie solaire, créé en avril 2014, l’accompagnement à la création d’un business incubateur à Rabat, ainsi qu’un plan d’action de formation pour les professionnels du secteur.

« Les dirigeants du cluster marocain ont visité Savoie Technolac au début 2014 et les choses sont ensuite allées très vite, explique Jean-Pierre Vial. Cette convention permettra à nos partenaires marocains de structurer leur offre, tout en ouvrant des marchés aux entreprises locales et françaises, tant le programme de développement du solaire est ambitieux au Maroc. »

42% de l’électricité provenant des EnR

Les objectifs de développement économique et de protection du climat ont incité le Maroc à intensifier son engagement dans le domaine de l’énergie solaire thermique et photovoltaïque.

Le Plan Solaire Marocain, confié à l’agence nationale Masen, prévoit que 42% des besoins en électricité du pays, soit 2 000 MW, soient pourvus par les énergies renouvelables propres en 2020. A Ouarzazate, la première centrale de 160 MW, utilisant la technologie CSP, entrera en service dès l’été 2015 et sa production sera portée à 500 MW en 2016, avec le déploiement des autres technologies (centrale solaire à tour, photovoltaïque).

Les études réalisées démontrent que le tissu industriel marocain dispose d’un réel potentiel de développement. Celui-ci doit être accompagné pour relever les défis qui s’offrent à lui par des partenaires internationaux de renom dans le domaine des énergies solaires.

A ce titre, l’Ines et Savoie Technolac s’engagent à contribuer au renforcement des capacités actuelles de leurs partenaires en apportant leurs compétences en recherche, formation et création d’entreprises.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email