Environnement

Des cours d’eau redeviennent naturels

D’année en année, grâce à la qualité biologique des eaux et aux travaux de restauration des milieux, les cours d’eau retrouvent leur fonctionnement naturel.
L’amélioration de la qualité physicochimique a eu un effet bénéfique direct sur la faune et la flore des cours d’eau tels que les diatomées benthiques (algues)ou les invertébrés,indicateurs de la bonne santé de l’eau.Cependant
, l’amélioration de la qualité biologique révélée par la présence d’invertébrés est moins spectaculaire que celle des concentrations en polluants car ces petits animaux sont également tributaires de la qualité des habitats donc du bon fonctionnement de la rivière.
L’artificialisation, les barrages et les prélèvements d’eau perturbent le bon fonctionnement de la rivière. Les rivières rectifiées représentent encore plus de la moitié des rivières et se situent principalement dans les grandes zones agricoles (bassin versant de la Saône) et également autour des grands axes de communication (vallée du Rhône et de l’Isère ).
Renaturer les cours d’eau est essentiel pour lutter contre les crues, aider la rivière à s’auto-épurer et favoriser le retour de la
biodiversité.Depuis 2013, en Rhône-Alpes, environ 150 km de cours d’eau ont été restaurés avec l’aide de l’agence de l’eau.Par exemple, dans l’Ain,des travaux sur l’Albarine à Chaley ont redonné à la rivière un profil plus naturel sur plus d’1 km. Deux ans après, des frais de truites et d’ombres sont observés, la protection contre les crues s’est renforcée et la nappe phréatique est de nouveau alimentée par la rivière. Coûtdes travaux: près de 100euros financés à 30% par l’agence de l’eau.>
Le cloisonnement des rivières par des seuils et des barrages touche également plus de la moitié des rivières
notamment dans les massifs alpis et sur les grands cours d’eau aménagés(Rhône,Isère). Les p
oissons circulent mal et les sédiments,bloqués derrière ces obstacles,arrivent difficilement jusqu’à la Méditerranée, ce qui contribue au recul de la côte.Depuis 2013,en Rhône-
Alpes,près de 400 ouvrages identifiés comme problématiques,
ont été rendus franchissables,conformément à la directive cadre sur l’eau, avec l’aide de l’agence de l’eau.
Par exemple,10 ans de travauxsur10obstacles qui barraient l’Hermance, l’une des rivières du sud-ouest lémanique en Haute-
Savoie ont permis de laisser passer les poissons.
L’état écologique s’améliore et les truites fario et lacustres ont revenue s ’y reproduire.

VOIR AUSSI