Environnement

Détection des virus dans l’environnement : une avancée du laboratoire Virpath (Lyon) et de Beewair

Le laboratoire de virologie et pathologie humaine VirPath (Université Claude Bernard Lyon 1 / Hospices Civils de Lyon) et Beewair, société française d’ingénierie et de fabrication industrielle de solutions de dépollution et de décontamination des environnements, ont développé et validé des dispositifs de décontamination à haute performance, en particulier contre les virus respiratoires pathogènes humains.

Des virus tels que le A H1N1, le coronavirus et beaucoup d’autres, sont au cœur d’enjeux sanitaires et environnementaux majeurs. La propagation d’épidémies et le risque récurrent de pandémies mettent en danger les populations humaines au niveau mondial.

Face à la nécessité d’actions préventives et réactives, le laboratoire VirPath et Beewair ont annoncé une avancée pour la gestion des contaminations par la validation de nouveaux dispositifs de décontamination virologique à haute performance.

Le test sur le coronavirus MERS-CoV, développé en coordination avec l’Institut Pasteur (Paris), a démontré une destruction supérieure à 99,99 % de ce virus émergent qui sévit depuis 2012 dans tout le Moyen Orient. La découverte intéresse des pays comme la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite ainsi que les Emirats-Arabes-Unis.

Grâce à un procédé particulièrement innovant, breveté internationalement par Beewair et permettant la destruction d’agents microbiologiques infectieux les équipes de VirPath et Beewair ont obtenu des résultats spectaculaires et inédits en qualité de performance. Les outils technologiques et les savoirs-faire de la plateforme VirNext de recherche technologique du laboratoire VirPath ont permis de tester, puis de valider les dispositifs développés par Beewair.

 

VOIR AUSSI