Science

Deux chercheuses de l’Université Jean Monnet lauréates d’une bourse de recherche Fulbright

Deux chercheuses de l’Université Jean Monnet, Emilie Perez et Valérie Cayol, sont lauréates d’une bourse de recherche de la commission Franco-américaine Fulbright.

Cette commission fondée en 1948 et cofinancée par les gouvernements français et américain a été créée afin d’améliorer le dialogue entre les deux peuples. Cette année, 14 chercheuses et chercheurs français ont obtenu des bourses du programme général pour financer leurs études et recherches aux Etats-Unis.

Emilie Perez, actuellement au Laboratoire Ecologie et Neuro-Ethologie sensorielles, UMR 8195, intègrera les laboratoires de Darcy Kelley et Sarah Woolley à la Columbia University de New York. Son projet s’intéresse aux processus cérébraux associés à la reconnaissance de la voix chez trois espèces  le Diamant mandarin, le Xénope, ainsi qu’un primate, l’espèce humaine.

Valérie Cayol, du Laboratoire Magmas et Volcans, UMR 6524, travaillera à l’Observatoire Volcanologique des Cascades de l’U.S. Geological Survey à Vancouver (Washington) et étudiera le transfert et le stockage du magma au Mont St-Helens par l’analyse conjointe de trois types de données acquises par l’observatoire : les déformations, les séismes  et la microgravimétrie. Ces projets sont une opportunité unique pour renforcer la collaboration entre la recherche française et américaine.

VOIR AUSSI