Environnement

Ecologie et social : 19 organisations signent un pacte pour le “pouvoir de vivre”

Dix-neuf organisations (associations, syndicats de salariés), très implantées en Auvergne-Rhône-Alpes, ont signé un pacte écologique et social. Au delà du pouvoir d’achat, elles s’engagent pour le pouvoir de vivre.

Les dix neufs associations ou mouvements, implantés en Auvergne-Rhône Alpes où l’initiative sera relayée, sont divers. L’initiative réunit trois syndicats (CFDT, CFTC, UNSA), des associations de solidarité (Secours Catholique, la Fondation Abbé Pierre), des fondations (Nicolas Hulot, France Nature Environnement), la Mutualité Française, la Fage (syndicat étudiant).

Ces organisations s’engagent à défendre collectivement 66 propositions qui doivent donner à chacun le “pouvoir de vivre”. Elles porteront ce pacte écologique et social dans toutes les instances de dialogue, à commencer par les quatre grandes conférences nationales du Grand Débat qui se tiendront à Paris du 11 au 13 mars et à la Marche pour le climat le 16 mars.

Les signataires entendent “ne plus dissocier les questions sociales et environnementales pour donner à chacun le pouvoir de vivre”. Il n’y a pas, selon elles, “d’un côté la question de la fin du monde et de l’autre celle de la fin de mois, les deux enjeux sont les deux faces d’une même pièce, s’alimentant et se combinant.”

Sortir des énergies fossiles

Les objectifs sont clairs : sortir des énergies fossiles, rénover les passoires énergétiques, rendre accessible une alimentation bio et locale pour améliorer le quotidien, préserver la santé et s’attaquer aux défis environnementaux. Le pacte rassemble 66 propositions qui permettent à la fois de lutter  “contre le dérèglement climatique, d’enrayer l’érosion de la biodiversité, d’améliorer le quotidien des citoyens, d’améliorer les pratiques démocratiques et la participation citoyenne, de remettre l’exigence de solidarité et d’égalité au cœur de l’économie, et de construire une société plus juste et solidaire, qui ne laisse personne de côté.

Les propositions sont le fruit des débats et des travaux collectifs menés au sein des associations, au plus de près de leurs sympathisants, adhérents, militants. Le pacte vise à guider toutes les politiques publiques pour que dans chaque nouvelle loi, dans chaque nouveau décret, et à toutes les échelles, les questions sociales et écologiques soient non seulement prises en compte mais qu’elles deviennent le cœur de chaque décision politique.

Un “observatoire du pouvoir de vivre” permettra de décrypter les prochaines décisions politiques au prisme de ce pacte comme par exemple le projet de loi de finances, loi d’orientation des mobilités…

VOIR AUSSI